Rodolphe Briand, né pour chanter Offenbach

Par Laurent Bury | mer 27 Novembre 2019 | Imprimer

Tout doucement, sans faire de bruit, un chanteur français fait son chemin, et ses incarnations ne passent pas inaperçues. Actuellement don Curzio dans Les Noces de Figaro au Théâtre des Champs-Elysées, Le ténor Rodolphe Briand a chanté Guillot dans Manon à Genève, à Monte-Carlo et reprendra prochainement le rôle dans la nouvelle production attendue à l'Opéra Bastille. C'est aussi un habitué de Bardolfo dans Falstaff, un Monostatos, un Spoletta, un Goro... Bref, un spécialiste de ce qu'on appelle les rôles de caractère. Et surtout, Rodolphe Briand semble né pour chanter Offenbach, tant sa vis comica semble pouvoir évoquer ce que furent les artistes les plus réputés des Bouffes-Parisiens, les Désiré et les Léonce. Après l'avoir dirigé en Ménélas dans La Belle Hélène, c'est en fonction de sa personnalité que Mariame Clément a imaginé le personnage de Bababeck dans Barkouf. Il été le Brésilien dans La Vie parisienne à Bordeaux. Interprète des quatre valets dans Les Contes d'Hoffmann, il est aussi souvent Spalanzani dans cette même œuvre (en janvier prochain à Bastille, notamment). Avec ce genre de talent, on ne s'étonnera pas qu'il s'intéresse aussi à un répertoire proche, celui du café-concert : à la demande du Palazzetto Bru Zane, il a même concocté un récital où s'entrelaceront, à des merveilles comme « Le lendemain, elle était souriante », des œuvres à peine plus sérieuses, comme les Souvenirs de Bayreuth de Fauré et Messager. Et très logiquement, ce programme sera accueilli décembre le nouveau temple parisien de l'opérette et de la comédie musicale, le Théâtre Marigny.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.