Tragédiennes, visite d’une exposition

Par Christophe Rizoud | mer 15 Juin 2011 | Imprimer

Lucienne Bréval
dans le rôle-titre de Salomé de Mariotte
au Palais Garnier en 1909
Photographie de Félix 
« Les Tragédiennes sont revenues… » prophétise André Tubeuf en préface du catalogue de l’exposition « Les tragédiennes de l’opéra », édité par Albin-Michel. Et il est vrai qu’elles sont toutes au Palais Garnier jusqu’au 25 septembre ces divas d’une époque que l’on disait belle, gouachées pour les plus fameuses d’entre elles et enfermées dans de lourds cadres en bois doré (imposante Marie Delna immortalisée dans le rôle de Didon) ou figées en noir et blanc sur des photos jaunies dans des positions sublimes. On en dénombre au total près d’une cinquantaine, certaines connues – Lucienne Bréval, Emma Calvé, Sybil Sanderson… - d’autres moins (qui se souvient encore de Vina Bovy, soprano belge, dont le doux sourire ne laisserait jamais supposer qu’à l’âge de 21 ans, elle comptait déjà Cio Cio San à son répertoire). Aquarelle, maquettes de décors, photographies, costumes, bijoux… Seule l’absence d’archives sonores empêche le panorama d’être complet. On aurait pourtant été curieux d’entendre cette Gabrielle Krauss, créatrice des derniers ouvrages de Gounod, qui interprétait aussi bien Gilda qu’Aïda. Christophe Rizoud
 
Exposition « Les Tragédiennes de l’Opéra (1875-1939) » au Palais Garnier du 7 juin au 25 septembre 2011. Plus d’informations.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager