Un Orlando peu furioso à Versailles

Par Laurent Bury | ven 22 Novembre 2013 | Imprimer
 
Au sujet de l’Orlando de Haendel dont il a assuré la production, Eric Vigner déclare : « Les héros sont fatigués ». Les metteurs en scène, eux, ont sans doute moins de raisons de l'être, car en dehors d’un Zoroastro meneur de jeu, qui fait monter et descendre éclairages et rideaux, il y a bien peu à se mettre sous la dent dans ce spectacle, de passage à Versailles, au cours de sa tournée nationale. Comme pour l’Antigona de Traetta montée en 2004 pour Christophe Rousset, Eric Vigner fait appel aux mêmes comédiens jumeaux, qui sont ici les sbires de Zoroastro (l’un d’eux fait même office de princesse sauvée par le héros). Pour le reste, les chanteurs vont et viennent, entrent et sortent, et il ne se passe pas grand-chose. Pourtant, contrairement à notre confrère Maurice Salles (voir son compte rendu du même spectacle vu à Toulouse), le sérieux général imposé à l’œuvre ne nous choque pas : David McVicar avait fort habilement opté pour une certaine légèreté galante dans son Orlando parisien, à mi-chemin entre Watteau et Hogarth, mais la musique de Haendel, riche en airs pathétiques, permet parfaitement une vision tout opposée, et il serait étonnant que Jean-Christophe Spinosi se soit laissé dicter ses choix interprétatifs par la seule volonté du metteur en scène. Sérieuse, oui, mais par morne pour deux sous, sa direction est l’un de points forts de la soirée, avec la superbe incarnation de la basse italienne Luigi De Donato. En Dorinda, Sunhae Im semble s’être élevée à des hauteurs nouvelles, sans rapport avec la soubrette pointue qu’on a pu entendre au disque ; Kristina Hammarström est un fort beau Medoro – pourrait-elle être un Orlando ? – , et Adriana Kučerová, annoncée souffrante, défend de son mieux le personnage d’Angelica. Quant à David DQ Lee, malgré ses qualités et les notes barytonales dont il couronne une belle scène de folie, ce n’est pas encore lui qui nous fera préférer un contre-ténor à un contralto dans ce genre de rôle. [Laurent Bury]

Orlando de Haendel, ensemble Matheus dirigé par Jean-Christophe Spinosi, Opéra royal de Versailles, les 21, 22 et 24 novembre, renseignements sur le site de Château de Versailles Spectacles
 
 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.