Une tétralogie pour Monteverdi

Par Laurent Bury | jeu 18 Février 2016 | Imprimer

Pour raisons budgétaires, le Théâtre de la Monnaie a dû renoncer à la « trilogie Monteverdi » qu’elle avait prévu de confier cette saison à René Jacobs. On a coutume de désigner sous ce vocable les trois seuls opéras du maître de Crémone qui nous sont parvenus. Mais cela pourrait bientôt changer. Créée à Mantoue le 28 mars 1608 pour le mariage de François de Gonzague et de Marguerite de Savoie, l’Arianna n’a survécu qu’à travers le livret d’Ottavio Rinuccini et le célèbre lamento. En 1908, pour le tricentenaire de l’œuvre, Ottorino Respighi orchestra cet unique fragment, mais d’autres tentatives de restitution plus hasardeuses ont récemment vu le jour. En 1995, Covent Garden présenta une Arianna intégrale, sur une musique composée par Alexander Goehr, ami de Pierre Boulez, avec Susan Graham dans le rôle-titre (un enregistrement en a circulé, mais avec la mezzo Ruby Philogene en Ariane) ; l’accueil critique peu enthousiaste semble n’avoir valu à cette partition aucune reprise ailleurs. En novembre 2015, à Venise, une version bien différente a vu le jour : une reconstitution de l’opéra à partir d’autres compositions de Monteverdi, le tout recréé et dirigé par le contre-ténor Claudio Cavina à la tête de son ensemble La Venexiana. En juin prochain, on aurait dû réentendre cette nouvelle Arianna en concert dans le cadre du festival de Dortmund, et l’enregistrement en aurait dû être ensuite commercialisé par le label Glossa. Malheureusement, on apprend que le projet a été annulé. Qu'importe, faudra-t-il désormais parler non plus de la trilogie, mais de la tétralogie monteverdienne ?

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.