Versailles aussi célèbre Napoléon

Par La Rédaction | mar 04 Mai 2021 | Imprimer

Même si on associe Versailles à la royauté plus qu'à l'empire, Château de Versailles Spectacles s’associe aux commémorations du bicentenaire de la mort de Napoléon à travers diverses initiatives :

  • un CD, Giulietta e Romeo de Zingarelli, l'opéra prétendument préféré de Napoléon (sortie prévue le vendredi 27 août)
  • Un week-end « Napoléon à Versailles » au Grand Trianon, samedi 11 et dimanche 12 septembre avec une reconstitution historique et une soirée costumée
  • un concert de Franco Fagioli en hommage au castrat Crescentini le samedi 2 octobre à 19h à l'Opéra Royal

Plus d'informations ci-dessous.  


CD : Giuletta e Romeo (1796), opéra de Niccolo Antonio Zingarelli µ
Premier enregistrement de l’opéra préféré de Napoléon
Sortie CD le vendredi 27 août sous le label Château de Versailles Spectacles
Franco Fagioli, soprano ; Adèle Charvet, contralto ; Philippe Talbot, ténor ; Chœur et Orchestre de l'Opéra Royal ; Stefan Plewniak, direction

RECONSTITUTION HISTORIQUE : Napoléon à Versailles, samedi 11 et dimanche 12 septembre de 11h à 18h
Dans le Domaine de Trianon que Napoléon avait destiné à sa résidence, ce sera la plus grande reconstitution historique de ce Bicentenaire. 300 figurants en costumes historiques, 60 chevaux de Cavalerie, la Garde Républicaine en formation de spectacle équestre et en Batterie Musicale, feront revivre les célèbres régiments de l’Empire : Chasseurs et Grenadiers de la Garde Impériale, Infanterie de Ligne, Infanterie Légère, Gendarmerie et Artillerie, Cuirassiers, Dragons, Hussards, entourant Napoléon et le Prince Murat dans son campement. Revue des troupes, tir au canon, défilés d’infanterie et de Cavalerie, Carrousel des Lances de la Garde Républicaine ponctuent les deux jours dans une profusion d’uniformes reconstitués avec la plus grande précision. Il sera également possible d’aller à la rencontre des artisans du passé et de visiter des campements militaires. Une auberge reconstituée « relais de poste » permettra de prendre sur place un repas chaud. Tarif de 10 à 25 euros. Tarif famille (2 adultes, 2 enfants) de 50 à 55 euros.

SOIRÉE COSTUMÉE : Fête Empire au Grand Trianon, samedi 11 septembre de 19h à minuit
u Grand Trianon et ses jardins A la nuit tombée, les participants vivront une soirée d’époque Premier Empire, en costumes, dans l’intimité du Grand Trianon, son péristyle et ses jardins. Sous le Premier Empire, l’Empereur va donner aux Français l’occasion de faire la fête. Les soirées impériales sont fastueuses, le style militaire des hommes côtoie les robes de vestale des dames. Les Arts décoratifs connaissent une renaissance extraordinaire et viennent «relooker» le Grand Trianon, dans un style qui doit autant au classicisme romain qu’à la richesse traditionnelle de la Cour de France. C’est cette splendeur que les participants découvriront : accueil dans la cour du Grand Trianon, visites des grands salons et des appartements de l’Impératrice et de l’Empereur, démonstrations de danses d’époque dans la Galerie des Cotelle, musique d’époque sous le péristyle, jeux, visite nocturne du bivouac… Un feu d’artifice clôturera la soirée. Tarif de 170 à 430 euros. Ces tarifs incluent l’accès à la reconstitution historique en journée « Napoléon à Versailles ». Chaque convive devra trouver un costume de bonne qualité et le revêtir avant son arrivée. 

CONCERT : Crescentini, le Castrat de Napoléon, samedi 2 octobre 2021 à 19h À l’Opéra Royal de Versailles
Franco Fagioli, soprano ; Orchestre de l'Opéra Royal ; Stefan Plewniak, direction
Programme : Airs de Giulietta e Romeo de Zingarelli, airs de bravoure du premier bel canto (répertoire de Crescentini)
Le Castrat Girolamo Crescentini (1762-1846) fut la dernière véritable star de sa catégorie vocale. Les plus grands compositeurs italiens écrivirent des opéras qui lui étaient destinés : Chérubini (Pimmalione, 1809), Cimarosa (Gli Orazi e li Curiaci , 1796) et surtout Zingarelli (Giulietta e Roméo, 1796) portèrent Crescentini à une gloire européenne, de Milan à Vienne et Paris, interprétant les grands rôles héroïques. Napoléon fondit souvent en larmes à son écoute, et lui donna les plus grandes marques d'honneur et d'affection. Le voici incarné par un chanteur sans égal aujourd'hui pour son ample tessiture vocale, sa virtuosité, son expressivité qui permettent de faire revivre à son firmament le premier bel canto. Franco Fagioli fait ainsi somptueusement le lien entre la tradition des Castrats et les grands chanteurs du siècle suivant

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.