Forum Opéra

Questionnaire de Proust – Benedetta Torre « Le Maître et Marguerite de Boulgakov a changé ma vie »

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Actualité
18 novembre 2023

Infos sur l’œuvre

Détails

Mon meilleur souvenir à l’opéra ?
La magie de chanter Adina dans L’Elisir d’amore avec le ténor Francesco Meli à la Scala. En tant que spectatrice, mon premier Otello de Verdi au Teatro Carlo Felice de Gênes.

Mon pire souvenir sur scène ?
Lorsque le public a hué un collègue avec lequel je chantais.

Le livre et le film qui ont changé ma vie ?
Le livre qui a changé ma vie est Le Maître et Marguerite de Boulgakov, le film est Un homme d’exception réalisé par Ron Howard.

Le chanteur du passé avec lequel j’aurais aimé me produire.
Franco Corelli… même si cela aurait été génial de chanter « Là ci darem la mano » avec Cesare Siepi !

Mon plus grand moment d’émotion devant une œuvre d’art.
Regarder les fresques de la Chapelle Sixtine : tant de beauté, de magnificence et de symbolisme fascinant.

La ville où je me sens chez moi ?
Rome, la ville où je vis actuellement.

La ville qui réduit mon niveau d’anxiété.
Gênes, ma ville natale, avec sa mer d’un bleu profond.

Qu’est-ce qui, dans mon pays, me rend vraiment fière ?
Notre immense patrimoine artistique et historique et, bien sûr, notre soleil radieux !

Le réalisateur dont je me sens le plus proche ?
Graham Vick, pour ses idées intéressantes, de m’avoir appris l’importance d’un travail d’équipe constructif et de pousser tous les artistes à dépasser leurs limites.

Mon meilleur souvenir avec un chef d’orchestre ?
Le Requiem de Mozart avec Riccardo Muti à Chicago : il y avait une connexion parfaite avec lui, je me sentais comme un peintre capturant la musique sur une toile vierge.

Le chef d’orchestre qui m’a le plus appris ?
Riccardo Muti.

Outre le chant, quelle est la chose la plus compliquée que j’ai eu à faire sur scène ?
J’ai dû descendre rapidement des escaliers très raides et très hauts tout en chantant. Ce n’est pas la meilleure sensation, car je souffre un peu de vertige !

Si je pouvais apprendre un instrument du jour au lendemain, quel serait-il ?
Ce serait la harpe celtique.

Un opéra dans lequel j’aurais aimé être le créateur du rôle-titre ?
Tristan et Isolde.

La chanteuse du passé dont j’ai le plus appris en écoutant son travail ?
Renata Scotto.

Le chanteur du présent que je trouve d’une rare générosité ?
Thomas Hampson lors de Cosí fan tutte au Teatro del Maggio de Florence en 2021. Il m’a donné de bons conseils basés sur son expérience personnelle et m’a fait plusieurs compliments qui, évidemment, m’ont fait plaisir.

Si j’étais un personnage de Disney ?
Merida en tant qu’être humain et Archimède, le hibou de Merlin, en tant qu’animal (ha !).

Mon plus grand moment d’embarras ?
Lorsque mon partenaire m’a apporté des fleurs depuis le dessous de la scène. Un geste gentil mais certainement pas discret… juste une innocente inexpérience.

Le compositeur à qui j’ai envie de dire « mon cher, ta musique n’est pas pour moi » ?
Alban Berg.

Mon personnage historique préféré.
Alexandre le Grand.

Si j’étais un lied ou une mélodie (ou une chanson).
« An die musik » de F. Schubert. Un doux hymne à l’art de la musique qui me représente beaucoup.

Mon pire souvenir historique des 40 dernières années.
La chute des tours jumelles et toutes ses conséquences historiques.

Le rôle que je ne chanterai plus jamais.
Je n’ai pas encore chanté un rôle que je déteste au point de ne plus vouloir le chanter ou de ne plus pouvoir le faire.

Ma devise
Comme l’a si bien dit Paul McCartney, « Vivre et laisser mourir ! » Bien sûr, je ne fais référence qu’aux mauvaises personnes.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>

Infos sur l’œuvre

Détails

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Après Achille dans Iphigénie en Aulide au Festival d’Aix-en-Provence, Alasdair Kent aura plusieurs occasions de chanter en France la saison prochaine.
Interview
[themoneytizer id="121707-28"]