Forum Opéra

Karine Deshayes & Friends — Paris (Opéra Comique)

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Spectacle
28 novembre 2022
Les copains d’abord

Note ForumOpera.com

2

Infos sur l’œuvre

Détails

Giacomo Meyerbeer

Les Huguenots, « Parmi les pleurs … »

Karine Deshayes, André Cazalet, Mathieu Pordoy

Wolfgang Amadeus Mozart

La Clemenza di Tito, « Parto parto … »

Karine Deshayes, Pierre Génisson, Antoine Palloc

Gioachino Rossini

Semiramide, « Giorno d’orror … »

Karine Deshayes, Delphine Haidan, Antoine Palloc

Jules Massenet

Thaïs, Méditation

Geneviève Laurenceau, Bruno Fontaine

Richard Strauss

Morgen

Karine Deshayes, Geneviève Laurenceau, Mathieu Pordoy

Francis Poulenc

La Courte paille, « La Reine de cœur »

Natalie Dessay, Antoine Palloc

Franz Schubert

Litanei auf das Fest Allerseelen

Delphine Haidan, Pierre Génisson, Bruno Fontaine

Gioachino Rossini

La Cenerentola, « Un soave non so che … »

Karine Deshayes, Cyrille Dubois, Mathieu Pordoy

Giuseppe Verdi

Simon Boccanegra, « Il lacerato spirito… »

Paul Gay, Mathieu Pordoy

Georges Bizet

La Jolie Fille de Perth, « À la voix d’un amant fidèle … »

Cyrille Dubois, Antoine Palloc

Benjamin Godard

Jocelyn, La Berceuse

Karine Deshayes, Christian-Pierre La Marca, Antoine Palloc

Léo Delibes

Lakmé, « Viens Malika … Dôme épais … »

Karine Deshayes, Natalie Dessay, Mathieu Pordoy

Wolfgang Amadeus Mozart

Don Giovanni, « La ci darem la mano »

Karine Deshayes, Paul Gay, Antoine Palloc

Wolfgang Amadeus Mozart

Cosi fan tutte, « Soave sia il vento … »

Natalie Dessay, Karine Deshayes, Paul Gay, Antoine Palloc

Carter Burwell

Sweet Lorraine

Pierre Génisson, Bruno Fontaine

Charles Gounod

L’Absent

Karine Deshayes, Arnaud Thorette, Christian-Pierre La Marca, Johan Farjot

Kurt Weill

Youkali

Tous

*** Bis ***

Vincenzo Bellini

Norma, « in mia man alfin tu sei »

Karine Deshayes, Michael Spyres, Mathieu Pordoy

Giuseppe Verdi

La traviata, brindisi

Tous

Paris, Opéra Comique, dimanche 27 novembre 2022, 18h

« Il n’y a point de désert si affreux que de vivre sans amis. » énonçait un certain Baltasar Gracian y Morales (merci le dictionnaire des citations). Pour célébrer ses vingt-cinq ans de carrière, Karine Deshayes a réuni autour d’elle une poignée de « friends », comme on dit depuis que Pavarotti a consacré l’expression au début des années 1990.

Comme toujours en de pareils événements, il y a celui qui fait faux bond au dernier moment : Philippe Jaroussky, souffrant – on ne saura pas finalement s’il aurait chanté Lakmé ou Malika dans le duo du jasmin.

Il y a les amis de toujours : Delphine Haidan, la partenaire attitrée, l’alter ego, la sœur, comme embarrassée d’occuper seule le devant de la scène le temps d’un « Litanei auf des Fest Allerseelen » privé de lumière malgré la clarinette incandescente de Pierre Genisson. Autre ami fidèle, Antoine Palloc, maître de l’art de l’accompagnement vocal qui tout au long de la soirée revient tel un leitmotiv, familier, affectueux, attentif dans les extraits de La Clemenza di Tito ou de Cosi fan tutte auxquels il apporte ce surcroît de sensibilité sans lequel l’adjectif divin ne pourrait être accolé au nom de Mozart.

Il y a l’ami égaré dans un répertoire qui n’est pas forcément le mieux à même de mettre en valeur ses indéniables qualités. La déploration funèbre de Fiesco choisie par Paul Gay était-elle la plus appropriée au contexte ? D’autant que le grave final, abyssal, ne peut à lui seul racheter certaines raideurs.

Il y a les boute-en-train, bienvenus dès qu’il s’agit de mettre un peu d’ambiance : Paul Gay encore, dans un numéro moins sévère, qui à la fin de « la ci darem la mano » emporte Karine Deshayes dans ses bras, ou Natalie Dessay se demandant si elle aurait pu imaginer un jour remplacer Philippe Jaroussky dans Lakmé, rôle qu’elle a définitivement marqué de son empreinte et dans lequel on est ému de la retrouver plus de vingt ans après. Sa transposition de « La Reine de cœur » de Poulenc en « Reine des bulles », clin d’œil à la boisson préférée de Karine Deshayes – le champagne –, est un des rares moments de la soirée où la fantaisie l’emporte sur le protocole.

Il y a les amis envahissants – André Cazalet dont le cor couvre la moitié de l’air de Valentine, « Parmi les pleurs… » extrait des Huguenots – et ceux qui sont à l’aise en toutes circonstances – Cyrille Dubois dont le duo de La Cenerentola confirme les affinités rossiniennes et l’air de La Jolie Fille de Perth la maîtrise de la diction française.

Il y a l’invité surprise, celui que l’on n’attend pas et qui surgit au moment des bis alors qu’on pensait le concert terminé. De Don José actuellement à la Bastille, Michael Spyres saute dans les caliges de Pollione tandis que Karine Deshayes rappelle, après Adalgisa, que Norma appartient désormais à son répertoire.

Puis il y a les amis que l’on est heureux de croiser mais dont on n’est pas certain de se souvenir de la présence dans quelques mois, dans quelques années, une fois le temps passé et avec lui, l’inévitable – et terrible – sélection opérée par la mémoire. Là est la limite de la soirée. On entre, on sort. Un numéro chasse l’autre sans laisser à l’interprète le temps d’installer une complicité avec le public. Tout va vite, trop vite. Les copains, c’est bien mais la reine de la soirée ne s’appelle-t-elle pas Karine Deshayes ? Sauf à penser que « mieux vaut être fou avec tous que sage tout seul » – autre citation fort à propos de Baltasar Gracian y Morales. Manquait justement ce soir le grain de folie.   

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>

Note ForumOpera.com

2

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Giacomo Meyerbeer

Les Huguenots, « Parmi les pleurs … »

Karine Deshayes, André Cazalet, Mathieu Pordoy

Wolfgang Amadeus Mozart

La Clemenza di Tito, « Parto parto … »

Karine Deshayes, Pierre Génisson, Antoine Palloc

Gioachino Rossini

Semiramide, « Giorno d’orror … »

Karine Deshayes, Delphine Haidan, Antoine Palloc

Jules Massenet

Thaïs, Méditation

Geneviève Laurenceau, Bruno Fontaine

Richard Strauss

Morgen

Karine Deshayes, Geneviève Laurenceau, Mathieu Pordoy

Francis Poulenc

La Courte paille, « La Reine de cœur »

Natalie Dessay, Antoine Palloc

Franz Schubert

Litanei auf das Fest Allerseelen

Delphine Haidan, Pierre Génisson, Bruno Fontaine

Gioachino Rossini

La Cenerentola, « Un soave non so che … »

Karine Deshayes, Cyrille Dubois, Mathieu Pordoy

Giuseppe Verdi

Simon Boccanegra, « Il lacerato spirito… »

Paul Gay, Mathieu Pordoy

Georges Bizet

La Jolie Fille de Perth, « À la voix d’un amant fidèle … »

Cyrille Dubois, Antoine Palloc

Benjamin Godard

Jocelyn, La Berceuse

Karine Deshayes, Christian-Pierre La Marca, Antoine Palloc

Léo Delibes

Lakmé, « Viens Malika … Dôme épais … »

Karine Deshayes, Natalie Dessay, Mathieu Pordoy

Wolfgang Amadeus Mozart

Don Giovanni, « La ci darem la mano »

Karine Deshayes, Paul Gay, Antoine Palloc

Wolfgang Amadeus Mozart

Cosi fan tutte, « Soave sia il vento … »

Natalie Dessay, Karine Deshayes, Paul Gay, Antoine Palloc

Carter Burwell

Sweet Lorraine

Pierre Génisson, Bruno Fontaine

Charles Gounod

L’Absent

Karine Deshayes, Arnaud Thorette, Christian-Pierre La Marca, Johan Farjot

Kurt Weill

Youkali

Tous

*** Bis ***

Vincenzo Bellini

Norma, « in mia man alfin tu sei »

Karine Deshayes, Michael Spyres, Mathieu Pordoy

Giuseppe Verdi

La traviata, brindisi

Tous

Paris, Opéra Comique, dimanche 27 novembre 2022, 18h

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Enfin de quoi se réjouir des JO !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Vade retro La Callas !
Karine DESHAYES, Marie-Ève SIGNEYROLE, Andrea SANGUINETI
Spectacle