Révélations toutes catégories, en Avignon

5e concours "Opéra, jeunes espoirs, Raymond Duffaut" - Avignon

Par Yvan Beuvard | sam 28 Septembre 2019 | Imprimer

Pour la dernière fois dans la salle éphémère ouverte durant les travaux de réfection de l’Opéra, la 5e édition du concours « Opéra, jeunes espoirs, Raymond Duffaut » a proclamé ses résultats, au terme de quatre jours d’épreuves. Pionnier de l’action culturelle comme de la diffusion de la musique dans les lieux les plus improbables, ainsi que se plaisait à le rappeler ce dernier, son vieux complice, Jean-Claude Casadesus parraine cette année le concours. « La voix est ce qui exprime encore le mieux le sentiment humain » nous déclarait ce passeur infatigable, complétant son propos sur la transmission, qui exige autant de rigueur que d’amour et de liberté.

Des 80 candidats, de 19 nationalités, 22 étaient parvenus à la demi-finale, dont 12 atteignaient la finale. Rappelons que l’originalité de ce concours réside dans le fait qu’il accueille et accompagne les jeunes chanteurs dès 16 ans. Trois catégories (Jeune espoir, jusque 18 ans, Jeune talent, jusque 22 ans, et enfin Révélation) leur permettent de faire de cette compétition une pépinière du chant lyrique. Au sortir des demi-finales, on pouvait déjà écrire sans crainte d’être contredit que l’abondance et la variété des talents ont dû poser problème au jury : y compris pour les moins chanceux, nombre de candidat(e)s en cours de formation ou de perfectionnement relèvent d’un haut niveau de professionnalisme. Alors qu’il y a quelques années, il était de bon ton de déplorer l’amenuisement des compétences, l’énergie des faiseurs de talents porte ses fruits et le chant lyrique a encore de beaux jours devant lui.

Même si « révélation » qualifie la catégorie des plus âgés, on peut l’appliquer sans réserve au grand prix des plus jeunes : Faustine Egiziano, soprano française de 17 ans. Après avoir fait forte impression dans les Filles de Cadix (Léo Delibes), convaincu dans l’air de Sophie « Du gai soleil », de Werther (Massenet), elle conclut avec le feu d’artifice des protestations d’Adèle, « Mein Herr Marquis » de la Chauve-souris (J. Strauss). La maturité vocale comme l’intelligence musicale et le sens dramatique sont manifestes. Le prix « Jeune talent » va à Héloïse Poulet, soprano de 21 ans. Les hasards du tirage au sort auront fait se répéter l’air de Massenet chanté par les deux futures lauréates, tout aussi convaincantes et personnelles. Avait précédé un air de Falstaff (Verdi), réussi, voix fraîche, soutenue, aux phrasés exemplaires, avec de beaux aigus. Suivra le récitatif « Me voilà seule enfin » et l‘air de Leïla « Comme autrefois », des Pêcheurs de perles (Bizet) où elle va culminer. Tout est là, l’expression dramatique servie par une technique et un outil exceptionnels. Le prix Révélation et le Prix du public ont été décernés à Marie-Dominique Ryckmanns, étonnante soprano allemande de 25 ans. Elle aussi ira crescendo dans les trois airs chantés depuis la demi-finale : un extrait de Mithridate (Mozart), puis, de Menotti, « Steal me, sweet thief » (de The old man and the thief), et, enfin, « Les oiseaux dans la charmille » (des Contes d’Hoffmann, d’Offenbach). D’une aisance et d’un jeu sans pareils, dans des répertoires lui permettant d’illustrer la palette la plus expressive, elle aura été émouvante, séduisante comme éblouissante. La voix est sonore, longue, agile, dans tous les registres, avec des aigus superlatifs. Une grande voix qui ne manquera pas de se faire une place au soleil.


Finalistes du concours Opéra, Jeunes espoirs, Raymond Duffaut © YB - ForumOpera

Pour autant, il serait injuste d’oublier les autres finalistes, dont on citera quelques-uns. Ainsi, Théo Imart, sopraniste de 24 ans, qui se situe au plus haut niveau. C’est aussi le cas de Carmen Boatella Benitez-Donoso, soprano espagnole qui, entre deux Donizetti, a eu l’audace de chanter l’air de Pamina, « Ach, ich fühl’s », de façon exemplaire. Tous ont été chaleureusement félicités et encouragés par un jury exigeant et bienveillant, que présidait Raymond Duffaut. A juste titre, les accompagnateurs ont été ovationnés par les finalistes, le jury comme par le nombreux public, dont le soutien chaleureux a été constant.

Palmarès complet sur la page :

http://www.operagrandavignon.fr/spectacles/5eme-concours-opera-jeunes-es...

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager

Auteur