Sur les ondes lyriques en août 2018

Par Marie-Laure Machado | sam 04 Août 2018 | Imprimer

Soleil des plages ou ombres d’alpages, en août, les ondes lyriques adressent leurs birthday greetings à deux titans de la Musique, Gioachino Rossini et Léonard Bernstein, deux « philosophes épicuriens », comme disait Alberto Zedda du « Tedeschino », mais aussi, avec leurs vocabulaires dissemblables, deux génies du rythme. Un régal pour les sens !


Dernière minute

. Depuis samedi 11 août sur RAI3-Radio-podcast : Gioachino Rossini, Ricciardo e Zoraide – Pesaro, Adriatic Arena, ROF, 2018 (durée 3h23)

. Jusqu’au jeudi 16 août seulement, Klara-Radio : Georg Friedrich Haëndel, Rinaldo – Bruges, Concertgebouw Concertzaal, MAFestival, 2018 (durée 2h30)

. Depuis dimanche 12 août sur RAI5-Replay : Giacomo Puccini, La Bohème – Hommage à Daniela Dessi – Torre del Lago, Gran Teatro, Festival Puccini, 2014 (durée 2h)

. Depuis lundi 13 août sur RAI3-Radio-podcast : Gioachino Rossini, Adina ossia Il Califfo di Bagdad – Pesaro, Adriatic Arena, ROF, 2018 (durée 2h)

. Depuis mardi 14 août sur RAI3-Radio-podcast : Gioachino Rossini, Il Barbiere di Siviglia - Pesaro, Adriatic Arena, 2018 (durée 4h)

. Mercredi 15 août, 20h CET, sonostream.tv : Centenaire Birgit Nilsson - Concert hommage - Bastad, Birgit Nilsson Museum, 2018 (durée 1h40) – vidéo gratuite pendant une semaine

. Jeudi 16 août, 01h CET, TeatroColonFacebook : Recital Anna Netrebko et Yusif Eyvazov – Buenos-Aires, Teatro Colon, 2018

. Depuis quelques jours sur RAI5-Replay : Gioachino Rossini, Adelaïde di Borgogna – Pesaro, ROF, 2011 (durée 2h17)

. Mardi 21 août, 20h30 CET, Culturebox : Mediterraneo – Festival de Sablé-sur-Sarthe, Centre Culturel, 2018 (durée 1h25)

. Jeudi 23 août, 21h CET, RAI3-Radio : Gioachino Rossini, Petite Messe Solennelle – Pesaro, Teatro Rossini, ROF, 2018

. Depuis samedi 25 août sur NDR.de-Livestream : Wolfgang Amadeus Mozart, Don Giovanni – Hanovre, NDR-Radiophilharmonie, 2018 (durée 3h05)

. Mercredi 29 août, 19h CET, LaFenice-YouTube : Gioachino Rossini, Il Barbiere di Siviglia – Venise, Teatro La Fenice, 2018 (durée 3h)

. Jeudi 30 août, 17h CET, Operalia-Facebooklive : Concours Operalia – ½ finales – Lisbonne, Teatro Nacional De Sao Carlos, 2018 (durée 5h)

. Depuis le 31 août sur RAI5-tv-Replay : Gioachino Rossini, Ricciardo e Zoraide – Pesaro, ROF, Adriatic Arena, 2018 (durée 2h56)


►En ligne depuis le 1er août sur France3-Replay et Culturebox : Documentaire, Roberto Alagna, l’homme à la voix d’or, (durée 1h05) et Gioachino Rossini, Le Barbier de Séville – Théâtre antique d’Orange, 2018 (durée 2h25)

Entorse délicieuse aux usages, nous commençons ces ondes lyriques le mercredi 1er août, au lieu du samedi 4, pour « l’homme à la voix d’or » et le Barbiere d’Orange 2018, toujours en ligne ! En début de soirée, les réalisateurs Andy Sommer et Valérie Inizan nous embarquent sur le chemin de l’étoile Roberto Alagna, musique, vies privée comme professionnelle remarquablement articulées. Avec notre hypersensible « extraterrestre », notre « puncher » généreux, nous traversons ses répétitions-« laboratoire » et son amour pour la scène lyrique. Qu’elles sont attendrissantes ces images où Roberto enfant fait des travaux en famille, sur la musique du plus sicilien des opéras, Cavalleria Rusticana de Pietro Mascagni ! In fine, il nous parle de sérénité, comme dans notre dossier récemment mis à jour. Puis, à Orange, Adriano Sinivia ranime le feu de sa bouillonnante mise en scène du « Barbiere » rossinien, comme un tournage de film italien des années 50-60, « Cinecittà à l’opéra ». Et dans un déluge de trucages, de burlesque, des flopées de personnages, Jean-Louis Grinda nous offre une distribution d’irrésistibles acrobates belcantistes : Olga Peretyatko (Rosina), Ioan Hotea (Almaviva), Florian Sempey (Figaro), Bruno de Simone (Bartolo), Annunziata Vestri (Berta), Alexeï Tikhomirov (Basilio), dirigés par Giampaolo Bisanti.

►Samedi 4 août, 11h CET, France-Musique : Léonard Bernstein, Un été avec Bernstein – Paris, Radio-France, 2018 (durée 1h)

Le samedi comme le dimanche c’est « Bernstein-party » ce mois d’août sur France-Musique. De 11h à midi, Emmanuelle Franc nous raconte l’ébouriffant chef d’orchestre et compositeur, qui aurait eu 100 ans le 25 août, que Raphaël Pichon admire parce qu’il « permet à l’instrumentiste d’aller au-dedans et au-delà de soi », et que Thomas Hampson n’oubliera jamais car « quand il faisait de la musique : la musique devenait Bernstein et Bernstein devenait la musique. » Mais, tous les week-ends de ce mois, il y a aussi Une heure, une voix, de 16 à 17h, avec Jérémie Rousseau, somptueuse mosaïque de divas et divos : Monserrat Caballé, Ludovic Tézier, Joyce DiDonato, Jacques Mars… Et n’oublions pas l’anniversaire Claude Debussy qui se poursuit, entre 12 et 13h la semaine, avec Impressions Debussy de Philippe Venturini, plus les 7mn quotidiennes, Les clairs de lune de Claude Achille, à 8h53, avec le pianiste et biographe du compositeur, Philippe Cassard. Un été étourdissant sur France-Musique !

►Samedi 4 août, 20h50 CET, Arte-tv : Wolfgang Amadeus Mozart, La Flûte Enchantée – Festival de Salzbourg, Grosses Festspielhaus, 2018 (durée 3h), et sur Arteconcert

Trop superficielle ou sérieuse à l’excès, très adulte ou encore trop puérile, une mise en scène de La Flûte Enchantée peut difficilement plaire à tous, pense Lydia Steier. Elle réécrit les dialogues d’origine, fort artificiels aujourd’hui mais essentiels au Singspiel, et crée un grand-père, le comédien Klaus-Maria Brandauer, qui raconte l’histoire à ses trois petits-enfants, les trois garçons (Vienna Boys’Choir). Son esthétique fusionne grâce des rêves du Little Nemo de Winsor Mc Cay (1905) et poésie de personnages contemporains. Classique mais rénové, le conte de fées mozartien est dirigé par la baguette bonhomme et amicale de Constantinos Carydis, avec pour distribution vocale : Matthias Goerne (Sarastro), Chritine Karg (Pamina), Mauro Peter (Tamino), Albina Shagimuratova (Reine de la nuit), Adam Plachetka (Papageno), Maria Nazarova (Papagena), pour ne citer qu’eux.

►Mardi 7 août, 18h CET, BRKlassik-Radio : Richard Wagner, Parsifal – Bayreuth, Festspielhaus, 2018 (durée 5h)

►Mardi 7 août, CET, Klara-Radio : Divers, La Cité des Dames – Christine de Pizan – Bruges, Sint-Gilliskerk, MAFestival, 2018 (durée 1h45)

►Mercredi 8 août, Operavision : L’Opéra c’est quoi – Les types de voix – 2018

Dans sa rubrique d’initiation « L’Opéra c’est quoi ? », en cinq épisodes enrichis d’extraits d’œuvres, Operavision parcourt les différentes typologies vocales. Du 1er au 29 août, à chaque mercredi sa voix et aujourd’hui c’est mezzo-soprano ! En point d’orgue, quelques mots de Cecilia Bartoli : «  Je pense qu’au-delà du choix de musiques qui conviennent à ma voix, le vrai secret est de chanter des musiques qui conviennent à mon âme. »

►Mercredi 8 août, 19h CET, BBC3-Proms : Walton, Copland, Britten, Barber, Récital Sally Matthews – Londres, Royal Albert Hall, 2018

►Vendredi 10 août, 19h30 CET, BBC3-Proms : Léonard Bernstein,  Jeremiah-Symphonie n°1 – Londres, Royal Albert Hall, 2018 (durée 2h30)

Entre son vénéré Haydn (La Création-Le Chaos) et Mahler (Symphonie n°1), qu’il chérissait au point de se faire enterrer avec sa Symphonie n°5 sur la poitrine, la grave comme inquiétante Jeremiah-Symphonie n°1 du jeune Bernstein (1942) est dirigée par l’intense maestro Antonio Pappano, avec le mezzo Elisabeth DeShong, qui fera merveille dans le dernier mouvement Lamentation, aux textes extraits de la Bible Hébraïque.

►Samedi 11 août,  20h CET, BBC3-Proms : Léonard Bernstein, West Side Story – Londres, Royal Albert Hall, 2018 (durée 2h30) et samedi 25 août, 19h CET, BRKlassik-Radio

« Winter Garden », le nom du théâtre où a été donné pour la première fois le West Side Story de Bernstein relève de la plaisanterie ! Une musique aussi torride, aussi sensuelle que le Mambo de ce chef-d’œuvre ne peut se trouver que dans les grands orchestres de salseros latinos-américains, avec leurs riffs (ostinato) éclatants à la section-cuivres. D’ailleurs, le « Dear Genius » de Frank Sinatra est surtout connu comme « le compositeur de West Side Story » ou « le compositeur du Mambo de West Side Story ». John Wilson, grand spécialiste du genre, dirige aux Proms, la plus sublime des comédies musicales, avec son orchestre symphonique et big band jazz, fondé en 1994. Sierra Boggess et Ross Lekites sont respectivement Maria et Tony, avec le Choeur des étudiants d’ArtsEd et de Mountvew, principales écoles de théâtre de Londres.

►Samedi 11 août, 19h30 CET, Ö1-Radio : Richard Wagner, Lohengrin – Bayreuth, Festspielhaus, 2018 (durée 4h) et en replay sur France- Musique et BRKlassik-Radio

Si, pour ce Lohengrin, la volonté des scénographes a été de fabriquer des rêves « bleu-argent » (Thomas Mann), si le metteur en scène Yuval Sharon détourne l’histoire d’Elsa, qui se libère d’un partenaire trop secret et le quitte, seule, avec un sac à dos orange, enfin si Roselyne Bachelot semble assez réticente, dans l’ensemble, la force de cette production est sa musique. Le chevalier, ici sans cygne, de Piotr Beczala rayonne, timbre charnu et ligne veloutée. Le chant lumineux d’Anja Harteros émeut, comme toujours, même si son Elsa n’est pas une naïve. Parce qu’elle est magistrale et parce que c’est la dernière, l’Ortrud de Waltraud Meier mérite d’être ovationnée. Thomas Konieczny impressionne en Telramund, comme Georg Zeppenfeld est un roi Heinrich d’une grande noblesse. Certes, la direction musicale de Christian Thielemann est belle, mais manque d’un zeste de lyrisme, contrairement à ce que pense Clément Taillia.

►Samedi 11 août, 18h CET, BRKlassik-Radio : Richard Wagner, Tristan und Isolde – Bayreuth, Festspielhaus, 2018 (durée 4h30)

►Samedi 11 août, 20h CET, Radio-RAI3  : Gioachino Rossini, Ricciardo e Zoraide – Pesaro, Adriatic Arena, ROF, 2018

L’été, à Pesaro, il y a plage, soleil, mais surtout ROF ! Et, pour ouvrir ce Festival 2018, 150e anniversaire de la mort de notre adoratissimo Rossini, il y a le moins connu de ses neuf opere serie napolitains, au livret aussi emberlificoté que certains Verdi. Le talentueux chef Giacomo Sagripanti dirige l’œuvre aux dix-sept récitatifs accompagnés, où il faut supprimer tout automatisme d’interprétation pour donner du dynamisme, et aux voix rossinniennes captivantes : le contraltino Ricciardo, avec coloratures et aigus impressionnants (Juan-Diego Florez), la soprano « Colbran » Zoraide, rôle expressif autant que virtuose (Pretty Yende), le baritenore Agorante, guerrier ardent (Sergey Romanovsky), ainsi que Ircano (Nicola Ulivieri), Zomira (Victoria Yarovara), et Ernesto (Xabier Anduaga) . La mise en scène est du baroquissime Marshall Pynkoski.

►Dimanche 12 août, 20h CET, Radio-RAI3 : Gioachino Rossini, Adina ossia Il Califfo di Bagdad – Pesaro, Adriatic Arena, ROF, 2018

Le lendemain, vous vous délecterez d’une turquerie aux fraises, celles cueillies par Adina (Lisette Oropesa), qui leur chante une délicieuse cavatine « Fragolette fortunate », en languissant pour son bello Selimo (Levy Sekgapane), pendant que le Califfo qui l’emprisonne veut l’épouser (Vito Priante)… Rassurez-vous, la farsa finit bien, une charmante boîte à bonbons rossiniens, de pimpante virtuosité comme d’exquise tendresse, pour la troisième fois au ROF, sous la direction de Diego Matheuz et dans la mise en scène de Rosetta Cucchi

►Lundi 13 août, 20h CET, Radio-RAI3  : Gioachino Rossini, Le Barbier de Séville – Pesaro, Adriatic Arena, ROF, 2018

Bartolo est un immonde opportuniste, Basilio un profiteur sordide, Figaro un intrigant sans scrupules, Almaviva un fiston flambeur doublé d’un plaisantin et Rosina une rusée hypocrite… Dans Barbiere, on parle surtout d’argent et peu d’amour. Redonnons leurs vrais visages aux personnages sans morale, que Rossini réussit à nous faire aimer, dans sa comédie classique à l’intrigue parfaite, mais sursaturée de gags sur nos scène modernes. Voilà, résumée, la réflexion de Pier Luigi Pizzi dans Il Corriere della Sera. A 88 ans, il met en scène ce chef-d’œuvre, enchanté de sa solide complicité avec le cast vocal :  Maxim Mironov (Almaviva), Pietro Spagnoli (Figaro), Aya Wazizono (Rosina), Davide Luciano (Bartolo), Michele Pertusi (Basilio), Elena Zilio (Berta), William Corro (Fiorello-Ufficiale), dirigés par Yves Abel.

►Lundi 13 août, 20h CET, France-Musique : Récital, Mélodies en duo, Marianne Crebassa et Fazil Say – Festival de Montpellier, Opéra Berlioz, 2018

Le mois écoulé avant la rediffusion de ce récital nous a paru un siècle. Sacré moment que ce temps d’une intensité surnaturelle peint par Yvan Beuvard ! Eloquences de deux artistes palpitants, sagacité de leurs choix musicaux, enfin affinités humaines font les charmes uniques de leurs mélodies en duo à Montpellier.

►Lundi 13 août, 20h CET, Klara-Radio : Marc-Antoine Charpentier, Henry Purcell, Hail ! Bright Cecilia - Bruges, Concertgebouw Concertzaal, MAFestival, 2018 (durée 2h)

►Mardi 14 août, 19h30 CET, Glyndebournelive : Samuel Barber, Vanessa – Glyndebourne Festival, 2018 (durée3h30) et mêmes jour et heure, Culturebox et medici.tv

►Mardi 14 août, 19h30 CET, Ö1-Radio : Gottfried von Einem, Der Prozess – Festival de Salzburg, 2018 (durée 2h30)

►Mercredi 15 août, 11h CET, www.rossinifestival.it : Gioachino Rossini, Il Viaggio a Reims – Pesaro, Teatro Rossini, ROF, 2018, et mêmes heure et média, vendredi 17 août

►Mercredi 15 août, 11h CET, Ö1-Radio : Franz Schubert, Messe en mi bémol majeur D950 – Autriche, Festival de Salzburg, 2018 (durée 2h15) et vendredi 17 août, 18h05 CET, BRKlassik-Radio

Ce concert vaut certainement le coup d’oreille  ! Après la Symphonie n°2 de Schumann avec le Vienna Philharmonic, maestro Riccardo Muti donnera tout son romantisme austère, théâtral à cette dernière messe de Schubert, marquée dans ses fondements par Beethoven, Bach, Mozart, Haydn, et essentiellement chorale (Vienna State Opera Chorus). Si les solistes ont peu d’interventions, ils n’en sont pas moins éminents : Krassimira Stoyanova, Alisa Kolosova, Michael Spyres, Maciej Kwanikowski et Gianluca Buratto.

►Jeudi 16 août, attente heure, medici.tv : Piotr Illitch Tchaïkovski, La Dame de Pique – Festival de Salzburg, 2018 (durée 3h15)

►Samedi 18 août, 19h30 CET, BBC3-Proms : Maurice Ravel, Shéhérazade et L’Enfant et les Sortilèges – Londres, Royal Albert Hall, 2018

►Samedi 18 août, 19h30 CET, Ö1-Radio et BRKlassik-Radio : Claudio Monteverdi, L’Incoronazione di Poppea – Festival de Salzburg, 2018 (durée 3h30) et lundi 20 août, 18h30 CET, medici.tv

►Samedi 18 août, 21h CET, France-Musique : Georg Friedrich Haëndel-arrangements Mendelssohn, Israël en Egypte – Festival de La Chaise-Dieu, Abbatiale Saint-Robert, 2018

►Dimanche 19 août, 15h CET, France-Musique : Ludwig van Beethoven, Beethoven, héroïque et sacré – Festival de La Chaise-Dieu, Abbatiale Saint-Robert, 2018

►Jeudi 23 août, 21h CET, France-Musique : Hector Berlioz et divers, La Nonne Sanglante et Visions – La Côte-Saint-André, Château Louis  XI, 2018

►Vendredi 24 août, 21h CET, France-Musique : Joseph Haydn, La Création – La Côte-Saint-André, Château Louis XI, 2018

►Vendredi 24 août, 19h CET, Altemusik-Facebook : Finale du 9e Concours Cesti – Innsbruck, Tiroler Landeskonservatorium Konzertsaal, 2018

►Samedi 25 août, 19h30 CET, Ö1-Radio : Georges Bizet, Les Pêcheurs de Perles – Festival de Salzbourg, 2018 (durée 2h30)

 ►Samedi 25 août, 14h CET, France-Musique : Journée Léonard BernsteinParis, Radio-France, 2018 (durée de 14h à 23h)

« J’aime les gens plus que tout. Plus que la musique. Non, j’aime encore plus la musique. Parce que c’est ma façon de partager avec les gens », disait Lenny. Et, pour l’Happy Birthday du centenaire Bernstein, France Musique lui a réservé sa journée, BBC3-Proms transmet On the Town, sa première comédie musicale (1944), Operavison son premier opéra, Trouble in Tahiti (1952), et Culturebox l’épatant musical Wonderful Town (1953) à Toulon, début 2018. Pour finir, sur WCRB-Radio (26 et 27 août), vous aurez les deux derniers concerts de Tanglewood, dédiés à « Lenyushka », qui y fut élève et ami de Serge Koussevitzky , chef du Boston Symphony (années 1940). Tous les liens sont ci-dessous.

►Samedi 25 août, 19h30 CET, BBC3-Proms : Léonard Bernstein, On the Town – Londres, Royal Albert Hall, 2018 (durée 1h46)

Mais « Kouss » (Koussevitzky) est très en colère au moment du succès de On the Town à Broadway. De la bimbeloterie que cette musique entre swing jazzy, déhanchements latinos et harmonie classique ! Résultat, Bernstein ne composera plus de musical avant la mort de son maître. L’histoire des trois marins en permission à New York est dirigée, ce soir par John Wilson, avec Nathaniel Hackmann (Gabey) et Louise Dearman (Hildy).

►Samedi 25 août, 19h CET, Operavision : Léonard Bernstein, Trouble in Tahiti – Leeds, Opera North, 2017 (durée 50mn)

En banlieue un couple d’américains moyens chantent le vide de leur relation et de leur « american way of life », escortés par un trio de jazz vocal, aux rythmes moelleux et à la douceur redoutable. Cinquante minutes d’excellence visuelle comme musicale pour un Bernstein qui a «  un pied à Carnegie Hall et l’autre à Tin Pan Alley 

►Samedi 25 août, 4h CET, Culturebox :  Léonard Bernstein, Wonderful Town – Opéra de Toulon, 2018 (durée 2h) et compte-rendu de Tania Bracq. Streaming annulé pour le 25 août, diffusion à une date ultérieure.

►Dimanche 26 août, 2h CET, WCRB-Radio : Léonard Bernstein, West Side Story, Candide, Mass – Extraits – Festival de Tanglewood, 2018

►Lundi 27 août, 1h CET, WCRB-Radio : Léonard Bernstein, Facsimile, 1600 Pennsylvania Avenue-Extraits et Ludwig Van Beethoven, Symphonie n°9 – Festival de Tanglewood, 2018

►Lundi 27 août, 23h CET, Ö1-Radio : Thomas Larcher, Das Jagdgewehr – Festival de Bregenz, 2018 (durée 1h)

►Mardi 28 août, 18h CET, BRKlassik-Radio : Richard Wagner, Les Maîtres Chanteurs de Nuremberg – Bayreuth, Festspielhaus, 2018 (durée 5h)

►Jeudi 30 août, 19h30 CET, BBC3-Proms : Giuseppe Verdi, Requiem – Londres, Royal Albert hall, 2018 (durée 84mn)


Toujours en ligne

. Depuis juillet 2018, TCE : Rossini, Debussy, Verdi, Saison 2017-2018 du TCE en réécoute.

. Depuis le 17 juillet, BBC3-Proms : Claude Debussy, Pelléas et Mélisande – Londres, Royal Albert Hall, 2018 (durée 4h)

. Depuis le 27 juillet, RAI5-Replay : Gaetano Donizetti, L’Elisir d’Amore – Macerata, Sferisterio Festival, 2018 (durée 2h24)

. Depuis le 30 juillet, Arteconcert : Vincenzo Bellini, I Puritani – Opéra de Stuttgart, 2018 (durée 3h20)

. Depuis le 2 août, BBC3-Proms : Récital Anna Prohaska – Late Night Serpent and Fire – Londres, Royal Albert Hall, 2018 (durée 1h30)

. Depuis le 3 août, Klara-Radio : Georg Friedrich Haëndel, Rinaldo – Bruges, Concertgebouw Concertzaal, MAFestival, 2018 (durée 2h30)


 

 
 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager