Bruno de Sá, un soprano masculin chez Erato

Par La Rédaction | mar 21 Juin 2022 | Imprimer

Repéré par Max Emanuel Cencic, découvert par notre confrère Bernard Schreuders dans Polifemo de Bononcini à Postdam en 2019, applaudi pour la première fois en France Salle Gaveau en 2021, Bruno de Sá fait son entrée dans la prestigieuse écurie Erato. Rare exemple de sopraniste – soprano masculin –, le chanteur brésilien a choisi pour son premier album d’enregistrer des airs d’opéras italiens du settecento, lorsque l’interdiction faite aux femmes de monter sur les scènes romaines obligeait les hommes à assumer des rôles féminins. Parmi les 13 airs au programme, de Scarlatti à Piccini, en passant par Vinci, Vivaldi, Arena ou encore Conforto, huit sont inédits.

« Mon but est de chanter ce que ma voix me permet de chanter. Peu importe les cases qu’elle coche ou le sexe qu’elle est », prétend Bruno de Sá.

En attendant la sortie de ce Roma travestita annoncée le 16 septembre prochain, le sopraniste sera l’invité du Festival de Verbier le 24 juillet. Autres dates dans son agenda : Bayreuth le 16 septembre, Ambronay le 24 septembre, le festival Concerts d’Automne de Tours le 14 octobre, Versailles le 28 novembre, Rouen le 1er décembre et le Théâtre des Champs Elysées le 7 janvier 2023. 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.