Chéreau l'expo à l'Opéra de Paris

Par Laurent Bury | lun 27 Novembre 2017 | Imprimer

« Patrice Chéreau, mettre en scène l’opéra » : vaste programme, appliqué à un corpus d’œuvre finalement assez restreint (onze titres au total). Sans doute est-ce la raison pour laquelle cette exposition, présentée à la bibliothèque-musée de l’Opéra de Paris depuis le 18 novembre, ne se focalise-t-elle pas, comme d’autres auparavant, sur la relation entre l’homme et le lieu : il y aurait pourtant beaucoup à dire, en ne retenant que Les Contes d’Hoffmann (1974), Lulu (1979) ou les reprises de Così fan tutte (2005) et De la maison des morts actuellement à Bastille. Mais cette manifestation préfère englober toute la carrière de Chéreau metteur en scène lyrique, depuis L’Italienne à Alger à Spolète (1969) jusqu’à Elektra à Aix (2013). On prendra le temps de lire les passionnantes notes prises par Chéreau sur son propre travail, les lettres que lui ont adressées Boulez ou Barthes, Liebermann ou Barenboïm. Et l'on n’oubliera pas, dans les couloirs menant aux salles d’exposition, d’admirer les robes de Lulu, d’Olympia ou de Giulietta (même si celle-ci ne fut jamais portée par Christiane Eda-Pierre, contrairement à ce qu’indique le cartel). Et pour approfondir le sujet, on se réfèrera au catalogue paru chez Actes Sud (compte rendu à venir), au numéro spécial de L’Avant-Scène Opéra, ou à l’épais volume publié par les Presses Universitaires de Rennes, Patrice Chéreau à l’œuvre, sorti il y a un an. 

Jusqu'au 3 mars 2018, plus d'information sur le site de l'Opéra de Paris

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.