Débuts discrets de Kristine Opolais à l'Opéra de Paris

Par Yannick Boussaert | ven 17 Avril 2015 | Imprimer

C'est par un message sur son site personnel que Kristine Opolais avait annoncé ses débuts à l'Opéra de Paris, un peu avant le début de cette reprise de Rusalka dans la mise en scène de Robert Carsen (voir le compte-rendu de Laurent Bury). Hier, en fin d'après-midi, l'institution parisienne l'honorait d'un tweet pour annoncer sa présence sur scène le soir même. Ce sont donc des débuts discrets qu'effectue Kristine Opolais à Paris. Discrète aussi, car dans le vaste auditorium qu'est la Bastille, la voix de la lettone peine tout d'abord à trouver ses marques, manquant de puissance, au premier acte notamment. C'est dans le deuxième acte et le duo final avec le Prince qu'elle finira par convaincre, le public plutôt clairsemé découvrant ce tempérament scénique à fleur de peau, cette voix ciselée, au timbre clair, dont certains accents rappellent une illustre devancière dans cette même production. Ces débuts anticipés resteront pour l'instant sans suite, celle qui a été la Manon de Jonas Kaufmann à Londres et à Munich n'ayant, à ce jour, pas d'autres engagements prévus dans la capitale.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.