Isabelle Druet, muse brahmsienne

Par Laurent Bury | mer 17 Mai 2017 | Imprimer

Waiting for Clara (« En attendant Clara ») est le titre très beckettien d’un disque essentiellement consacrée à des œuvres  des Schumann mari et femme, œuvres pour clarinette, alto et piano dont la plupart ont spécialement fait l’objet d’une transcription remplaçant un instrument par un autre. Le duo formé par Jean Sugitani au piano et Julien Hervé à la clarinette est ainsi rejoint par l’altiste Pierre-Marc Vernaudon. Et, pour trois plages brahmsiennes, dont le célébrissime Wiegenlied, par Isabelle Druet, qui chante avec beaucoup d’élégance et de sensibilité les deux Lieder op. 91, comme pour donner une voix à celle qui fut l’inspiratrice des deux autres compositeurs tout en étant elle-même une compositrice à part entière, comme le prouvent ses Trois romances op. 22 où le violon et le piano sont ici remplacés par la clarinette. Après la brillante réussite de son disque Shakespeare, la mezzo continue son sans faute chez NoMadMusic, et l’on guette avec impatience un prochain récital où elle sera davantage qu’une guest-star.

Waiting for Clara, 1 CD NoMadMusic, enregistré à Rotterdam en août 2015, durée : 66'04