Jonas Kaufmann, ses sacrifices et ses secrets

Par Christophe Rizoud | jeu 09 Novembre 2017 | Imprimer

Une nouvelle biographie de Jonas Kaufmann, signée d'un de ses proches Thomas Voigt, sert de prétexte au Times pour révéler les sacrifices auxquels il a dû consentir afin de connaître le succès. Rien d’exceptionnel à vrai dire par rapport à ce que vit une majorité de chanteurs lyriques : éviter les coups de froid, avoir toujours sur soi un kit de secours comprenant inhalateur et humidificateur, limiter au maximum la consommation d’alcool – occasionnellement une pinte de bière – et surtout oublier toute vie de famille. Le ténor a dû se séparer de la mère de ses trois enfants, Margarete Joswig, en 2014 : « C’est juste que je ne pouvais pas être à la fois père et sur la route ». Tel a été le prix de sa carrière internationale. Pour préserver sa voix, là aussi pas de mystère : yoga, relaxation et boire jusqu’à cinq litres d’eau salée. Les poignées de mains, propagatrices de germes, sont fortement déconseillées. Mais ce n'est rien comparé à ce fléau des temps modernes qu’est le selfie. En serrant sa tête contre celle de son artiste préféré pour prendre une photo, le fan enrhumé a tôt fait de le contaminer. Moralité : dans leur intérêt et donc le nôtre, mieux vaut aimer les chanteurs de loin.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.