Le chant du cygne de Rockwell Blake

Par Camille De Rijck | lun 20 Juin 2022 | Imprimer

Nous y étions ! C'était à Metz, en juin 2004. Rockwell Blake qui, pendant trente ans, avait été le ténor rossinien le plus illustre de sa génération commençait à parler de l'après ; ce moment où il se retirerait des scènes. Les Huguenots, donc : une idée de Laurence Dale, ami de Forumopera et éphémère directeur de l'Opéra de Metz. Une partie conséquente de la rédaction avait fait le déplacement. L'auteur de ces lignes, Catherine Scholler - notre ancienne rédac chef - et Jean-Michel Pennetier (qui signait alors Placido Carrerotti). Que disait-il ? "Rétablissant les passages ornés habituellement coupés par des interprètes moins experts, Rockwell Blake nous gratifie d'un extraordinaire feu d'artifice vocal : roulades, trilles, vocalises, etc. Avec ça, cet incroyable contrôle du souffle et des registres qui nous vaut le fameux ré bémol du grand duo avec Valentine démarré en mixte puis progressivement enflé en voix de poitrine avant de mourir dans une descente chromatique finissant piano ; c'est tout bonnement admirable." C'est ce fameux ré bémol, d'un artiste presque retiré des scènes, que nous vous donnons à entendre, à 5'10 dans la vidéo qui suit.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.