Marie-Claude Chappuis, la Didon suisse

Par Laurent Bury | jeu 10 Janvier 2019 | Imprimer

La mezzo suisse Marie-Claude Chappuis est une artiste rare, dont les apparitions annuelles sur une scène d'opéra se comptent sur les doigts d'une main, car elle préfère se consacrer à l'exercice plus intime – d'aucuns diraient plus ardu – du concert. Cette saison, son principal rôle lyrique sera ainsi la Didon de Purcell, qu'elle chantera d'abord fin janvier au Royal Festival Hall, sous la baguette de Sir Roger Norrington à la tête du London Philharmonic Orchestra. En mars avril, elle foulera les planches du Teatro Real de Madrid dans la production très aquatique conçue par Sasha Waltz pour Berlin en 2005. Et c'est tout pour le moment, en ce qui concerne l'opéra. Le reste de son temps, Marie-Claude Chappuis le consacrera surtout au récital avec piano, luth ou flûte, à un Requiem de Mozart avec l'Orchestre symphonique de Montréal dirigé par Hervé Niquet. Et sans doute assurera-t-elle aussi la promotion de sa dernière parution discographique, un disque de Noël pas comme les autres, puisqu'il réunit des airs populaires helvètes, arrangés avec beaucoup de goût et où l'on remarque, outre la présence d'un chœur et d'une dizaine d'instrumentistes, celle de la mère et des sœurs de la soliste.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.