Michael Spyres : Rossini, ce n’est pas fini !

Par Christophe Rizoud | ven 23 Août 2019 | Imprimer

L’annonce d’un prochain Tristan dans l’agenda de Michael Spyres avait inquiété les amateurs purs et durs de belcanto romantique. Le ténor américain tirerait-il un trait définitif sur un répertoire où il est aujourd’hui sans égal ? Une vidéo sur Instagram, postée dernièrement par le président de Warner Classics, Alain Lanceron, intervient à propos pour apaiser les inquiétudes. Dans la continuité de leur concert au Concertgebow d’Amsterdam en octobre dernier, Michael Spyres et Lawrence Bronwlee se sont retrouvés début août à Vérone pour enregistrer un album entièrement consacré à Rossini. La direction musicale en a été confiée à Corrado Rovaris, à la tête des Virtuosi Italiani. La mezzo-soprano Tara Erraught et le ténor espagnol, Xabier Anduaga, découvert à Pesaro – la Mecque rossinienne – et récemment primé au concours Operalia, sont également associés au projet. Date de sortie probable : novembre 2020. Deux autres enregistrements dans les tuyaux de Warner devraient rappeler auparavant quel berliozien émérite est également Michael Spyres : La Damnation de Faust et la Grande Messe des morts dirigés l’un et l’autre par John Nelson.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.