Forum Opéra

Le jeunisme, un autre des maux de l’opéra ?

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
22 août 2019
Le jeunisme, un autre des maux de l’opéra ?

Infos sur l’œuvre

Détails

S’il faut en croire Ned Williams, les scènes lyriques d’aujourd’hui ne souffrent pas seulement de « grossophobie », mais aussi de jeunisme. Ce ténor britannique intente un procès au festival de Glyndebourne qu’il accuse d’avoir brisé sa carrière en le « laissant tomber comme une vieille chaussette » après quinze ans de bons et loyaux services. Dans un article du Daily Mail, monsieur Williams affirme que le festival mène une politique ouvertement jeuniste et l’a renvoyé du chœur maison quelques heures avant une représentation de La Clémence de Titus tout simplement parce qu’il avait désormais franchi le cap des 45 ans. A quoi la direction de cette prestigieuse manifestation répond deux choses : le Glyndebourne Chorus est composé pour moitié de plus de 40 ans ; et si Ned Williams a été licencié, c’est tout simplement parce que sa voix n’était plus à la hauteur des exigences artistiques du festival.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>
Dans le cercle rouge, derrière Christopher Purves, Ned Williams dans "Saul" à Glyndebourne© DR

Infos sur l’œuvre

Détails

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

[themoneytizer id="121707-28"]