Mort d'Ettore Scola, homme de cinéma mais aussi metteur en scène d'opéra

Par Christophe Rizoud | mar 19 Janvier 2016 | Imprimer

Ce début d'année 2016 aligne les morts comme un clown triste les plaisanteries idiotes. Après Pierre Boulez, Michel Tournier et pas mal d'autres, on apprend à présent la disparition d'Ettore Scola à l’âge de 84 ans. Si le cinéma pleure le réalisateur de près de 40 films, dont certains inoubliables – Une journée particulière, Nous nous sommes tant aimés, Affreux, sales et méchants,... –, le monde lyrique, lui, rend hommage au metteur en scène de deux opéras, Cosi fan tutte à Turin en 2003 et La Bohème à Torre del lago en 2014, reprise en fin d'année dernière au Teatro Carlo Felice de Gênes. Deux expériences tardives, pas forcément concluantes, qui témoignent de l'enracinement de l'art lyrique dans la culture italienne. Imaginerait-on un grand cinéaste français à la fin de sa vie – Truffaut, Carné, Renoir, Lelouch... – risquer de compromettre une réputation établie en franchissant le seuil d'un théâtre lyrique ? Ettore Scola l'osa humblement. Il avouait ne pas être un vrai mélomane, mais connaître les principaux titres du répertoire. Interrogé sur sa manière d'appréhender la musique de Puccini, il déclarait : « l'humilité et le bon sens doivent être les seuls guides du metteur en scène lyrique ». Cette humilité l'honore même si elle brida sa créativité, l'empêchant de réussir à l'opéra ce qu'il avait accompli au cinéma.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.