Forum Opéra

Programme de folie pour Pene Pati

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
24 décembre 2021
Programme de folie pour Pene Pati

Infos sur l’œuvre

Détails

Le triomphe de Pene Pati dans Roméo et Juliette à l’Opéra-Comique cette fin d’année attise l’impatience de découvrir son premier album annoncé dans nos colonnes l’été dernier. Le programme s’annonce à la mesure de sa voix : phénoménal (voir ci-dessous). « Bienvenue dans mon monde de folie », s’exclame le ténor samoan dans le livret d’accompagnement,  « Vous allez trouver un florilège d’airs qui ont joué un rôle essentiel dans mon parcours. Chaque  morceau que vous  entendrez, soit m’émeut au plan dramatique, soit a une forte résonance en moi, musicalement ou vocalement – chacun d’eux est trop sublime pour qu’on le laisse passer ! […] Si j’ai intentionnellement choisi des airs assez difficiles pour la voix, je n’ai pas voulu me restreindre au prototype du ténor transi d’amour mais cherché à faire sentir à l’auditeur des moments diversement intenses de la vie et à construire un cheminement captivant. ». Sortie prévue le 25 mars. Retour de Pene Pati à Paris le 9 avril au Théâtre des Champs-Elysées dans le rôle de Nicias pour une version de concert de Thaïs, que l’on espère de folie. 

Giuseppe VERDI (1813–1901), Rigoletto
« Ella mi fu rapita!… Parmi veder le lagrime… Possente amor »
« La donna è mobile »
Charles GOUNOD (1818–1893), Roméo et Juliette
« L’amour!… Ah! lève-toi, soleil ! »
Gioachino ROSSINI (1792–1868 ), Guillaume Tell
« Ne m’abandonne point, espoir de la vengeance!… Asile héréditaire… Amis, amis »
Gaetano DONIZETTI (1797–1848), L’elisir d’amore
« Una furtiva lagrima »
Giacomo MEYERBEER (1791–1864), Les Huguenots
« Non loin des vieilles tours… Ah! quel spectacle enchanteur… Plus blanche que la blanche hermine »
Giuseppe VERDI (1813–1901), La battaglia di Legnano
« O magnanima e prima delle città lombarde… La pia materna mano »
Gioachino ROSSINI (1792–1868 ), Moïse et Pharaon
«  Vous avez entendu… Moment fatal ! »
Charles GOUNOD (1818–1893), Polyeucte
« Source délicieuse »
Gaetano DONIZETTI (1797–1848), Roberto Devereux
« Ed ancor la tremenda porta… Come uno spirto angelico… Bagnato il sen di lagrime  »
Jules MASSENET (1842–1912), Manon
« Instant charmant, où la crainte fait trêve… En fermant les yeux »
Giacomo MEYERBEER, L’Etoile du Nord
« Quel trouble affreux »
Benjamin GODARD (1849–1895), Jocelyn
« Cachés dans cet asile…Oh! Ne t’éveille pas encore »
 

Chœur de l’Opéra national de Bordeaux
Orchestre National Bordeaux Aquitaine
Direction musicale, Emmanuel Villaume

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>
Pene Pati © Simon Fowler
Pene Pati © Simon Fowler

Infos sur l’œuvre

Détails

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Enfin de quoi se réjouir des JO !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

[themoneytizer id="121707-28"]