Une première Belle Hélène au 10e festival Offenbach d’Étretat

Par Jean-Marcel Humbert | mar 21 Juillet 2015 | Imprimer

Après Oya Kephale et le Châtelet, la troisième Belle Hélène de l’année va être présentée au festival d’Étretat. Ce festival, créé en 2006 par Ghyslaine Raphanel et Daniel Fidelin, fête cette année ses 10 années d’existence. Son directeur artistique, Yves Coudray, en assure la mise en scène. Jusqu’à présent, le festival s’était surtout spécialisé dans des pièces en un acte d’Offenbach, comme Dragonette, Fleurette, ou L’Île de Tulipatan.
Offenbach est lié à Étretat par la villa Orphée qu’il y fit édifier en 1859 grâce aux gains d’Orphée aux Enfers, puis reconstruire en 1862 après un incendie… infernal qui la détruisit. Avec cette Belle Hélène, c’est Marie Kalinine qui va brûler les planches, entourée notamment de Franck Leguérinel, Pierre Méchanick et Mowgli Laps. L’ensemble instrumental est placé sou la direction de Philippe Hui.
Mais ce sympathique festival, c’est aussi des concerts, des récitals, des conférences, une classe de maître « chanter et interpréter Offenbach » animée par Ghyslaine Raphanel (soprano), Rénald Laban (pianiste) et Yves Coudray (ténor et metteur en scène), et une exposition de costumes de scène de Michel Ronvaux.

Festival d’Étretat, Les Bouffes-Étretatais, jeudi 6 et samedi 8 août, 20 h 30.