Wiebke Lehmkuhl, un contralto wagnérien sur Seine

Par Christophe Rizoud | ven 28 Avril 2017 | Imprimer

Si à l'essai la Seine musicale, la nouvelle scène de l'Ouest parisien, est encore en rodage (non pas la salle mais tout le reste : espaces de convivialité, toilettes, bars, équipements et aménagements à l'état attristant de chantier), la programmation prend son rythme de croisière avec en figure de proue l'Insula Orchestra. L'ensemble de Laurence Equilbey avait mis hier, jeudi 27 avril, Schubert au programme : l’ouverture de Rosamunde, la Symphonie inachevée et, en deuxième partie, une dizaine de Lieder. Mais ce que l’on retient en premier lieu de la soirée n'est pas l'orchestre, efflanqué pour qui aime cette musique enrobée de cordes soyeuses et de bois tendres. S’impose d’abord la présence distinguée de Stanislas de Barbeyrac, aussi probe dans le Lied qu'il est élégant dans le répertoire mozartien et français. Surtout, on faisait connaissance avec Wiebke Lehmkuhl, voix toute germanique – comme son nom l'indique – avec ce que cela signifie de charpente mais aussi de moelleux, authentique contralto par l'aisance avec laquelle elle évolue au plus bas de la portée sans que l'aigu – charnu, charnel – ne se démarque des autres registres. Récompensée en 2011 par le prix « Jeune chanteur de l’année » décerné par la Fondation Walter et Charlotte Hamel, Wiebke Lehmkuhl compte déjà à son répertoire les plus grands rôles wagnériens de sa tessiture, à commencer par Erda (Der Ring des Nibelungen). Elle était d’ailleurs invitée pour la première fois à Bayreuth l’an passé et y retourne cette année, pour chanter notamment dans la nouvelle production de Meistersinger Magdalena, qu'elle interprétait déjà à l'Opéra de Paris pas plus tard que la saison dernière.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.