Forum Opéra

Daniel Behle, Nostalgia

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
CD
13 décembre 2017
Jusqu’au bout de l’hommage

Note ForumOpera.com

2

Infos sur l’œuvre

Détails

Friedrich von Flotow

« Ach, so fromm, ach so traut » (Martha)

Otto Nicolai

« Horch, die Lerche singt im Hain » (Die lustigen Weiber von Windsor)

Albert Lortzing

Holzschuhtanz (Zar und Zimmermann)

Adolphe Adam

« Freunde, vernehmet die Geschichte » (Le Postillon de Longjumeau)

Karl Goldmark

« Magische Töne » (Die Königin von Saba)

François-Adrien Boieldieu

« Komm, oh holde Dame » (La Dame blanche)

Franz Lehár

Zwanzinette (Eva)

« Freunde, das Leben ist lebenswert » (Giuditta)

« Allein, wieder allein… Es steht ein Soldat am Wolgastrand » (Der Zarewitsch)

Daniel Behle

In Köln

Robert Stolz

Ob blond, ob braun, ich liebe alle Frau’n

Hans May et Ernst Neubach

Ein Lied geth um die Welt

Gerhard Winkler

Chianti Lied

Hans May et Ernst Neubach

Heut ist der schönste Tag in meinem Leben

Daniel Behle, ténor

WDR Rundfunkchor Köln

WDR Funkhausorchester Köln

Direction musicale

Helmuth Froschauer

Enregistré à la WDR de Cologne, du 24 au 26 novembre 2016

1 CD Capriccio C5317 – 54 minutes

Après s’être fait remarquer comme mozartien hors pair, le ténor allemand Daniel Behle poursuit sa belle carrière en abordant les rivages wagnériens, avec notamment un superbe David dans Les Maîtres chanteurs de Nuremberg à Bayreuth en août dernier. En un sens, il fait donc ce parcours qu’une mort prématurée n’a pas laissé à Fritz Wunderlich le temps de faire. Et même s’il ne l’affiche pas trop ouvertement, le nouveau disque de Daniel Behle, placé sous le signe de la nostalgie, se veut un hommage à son illustre prédécesseur. Depuis quelques années, le principe est abondamment exploité, entre les contre-ténors qui consacrent un disque au répertoire de tel ou tel castrat et les sopranos qui cherchent à ranimer la mémoire de telle ou telle consœur disparue.

Le programme de Nostalgia renvoie donc l’auditeur à ces années 1950 et 1960 où l’on n’utilisait certes plus de phonographes à pavillon, contrairement à ce que nous montre la photo de couverture du disque, mais où l’on conservait encore d’un passé plus lointain l’attachement à certains airs à succès, tirés d’œuvres un peu oubliées. Nostalgie d’une époque où l’on ne s’embarrassait pas de scrupule musicologique, et où l’on interprétait en traduction des œuvres aussi populaires que Le Postillon de Longjumeau ou La Dame blanche, ici toujours reconnaissables même lorsqu’elles sont rebaptisées Der Postillon von Longjumeau ou Die weiße Dame. Si Martha de Flotow n’est plus guère connu que par son célébrissime air – et encore, le plus souvent dans sa version italienne, « M’appari » – Les Joyeuses Commères de Windsor de Nicolai n’ont jamais quitté les scènes, et l’on redécouvre enfin La Reine de Saba de Goldmark, qui mérite d’être explorée par-delà son fameux air « Magische Töne ».

Dans ces pages, Daniel Behle se révèle tout à fait convaincant, avec toujours cette maîtrise des nuances qui le caractérise, cette aisance dans l’extrême aigu qui en fait un George Brown de qualité, et aussi avec cette largeur nouvelle que la voix a prise depuis quelques années et qui lui permet d’envisager des rôles de plus en plus exigeants. A la tête de l’orchestre de la WDR de Cologne, Helmuth Froschauer se montre attentif à préserver l’indispensable légèreté de ton qui fait de Lortzing un grand frère d’Offenbach. Cet enregistrement bénéficie même de la présence du chœur de la WDR, luxe appréciable pour Le Postillon de Longjumeau, par exemple.

Oui, mais l’hommage est poussé jusqu’au bout, et l’on sait que Wunderlich enregistra sa dose de chansons napolitaines et autres sucreries qui devaient faire se pâmer ses admiratrices. Etait-il nécessaire de sacrifier aussi à ce genre ? Les dernières plages du disque nous font basculer dans un univers plus difficile à apprécier, musiques pour thés dansants et pseudo-folklore napolitain pour touristes teutons, avec orchestrations hélas tout à fait dans le style voulu. Faut-il alors faire preuve de beaucoup de second degré, ou pas du tout au contraire, pour apprécier ? Sur un disque court (moins d’une heure), c’est déjà trop. Dommage, mais sans doute ce disque trouvera-t-il davantage son public de l’autre côté du Rhin. 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>
51zh2bokokl._ss500

Note ForumOpera.com

2

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Friedrich von Flotow

« Ach, so fromm, ach so traut » (Martha)

Otto Nicolai

« Horch, die Lerche singt im Hain » (Die lustigen Weiber von Windsor)

Albert Lortzing

Holzschuhtanz (Zar und Zimmermann)

Adolphe Adam

« Freunde, vernehmet die Geschichte » (Le Postillon de Longjumeau)

Karl Goldmark

« Magische Töne » (Die Königin von Saba)

François-Adrien Boieldieu

« Komm, oh holde Dame » (La Dame blanche)

Franz Lehár

Zwanzinette (Eva)

« Freunde, das Leben ist lebenswert » (Giuditta)

« Allein, wieder allein… Es steht ein Soldat am Wolgastrand » (Der Zarewitsch)

Daniel Behle

In Köln

Robert Stolz

Ob blond, ob braun, ich liebe alle Frau’n

Hans May et Ernst Neubach

Ein Lied geth um die Welt

Gerhard Winkler

Chianti Lied

Hans May et Ernst Neubach

Heut ist der schönste Tag in meinem Leben

Daniel Behle, ténor

WDR Rundfunkchor Köln

WDR Funkhausorchester Köln

Direction musicale

Helmuth Froschauer

Enregistré à la WDR de Cologne, du 24 au 26 novembre 2016

1 CD Capriccio C5317 – 54 minutes

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Le grand architecte
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Le grand architecte
Benjamin BRUNS, Marek JANOWSKI, Christiane KARG
CDSWAG
Enfin de quoi se réjouir des JO !
Maïté BEAUMONT, Rocio PÉREZ, Joshua LOVELL
CDSWAG