Quand Sergei Romanovsky relève le défi du full monty

Par Christophe Rizoud | lun 14 Janvier 2019 | Imprimer

Rigoletto mis en scène par Robert Carsen au Festival d’Aix-en-Provence en 2013 avait créé le buzz en imposant au duc de Mantoue – Arturo Arturo Chacón-Cruz – un strip-tease intégral. Interviewé deux ans plus tard, le ténor mexicain révélait les dessous de l’affaire. Depuis, la production a été reprise à droite, à gauche, sans que le titulaire du rôle, pour des questions de timidité ou de physique, n’applique à la lettre les consignes initiales. A Moscou, au Bolchoï en 2014, Sergei Romanovsky – Don Carlos à Lyon, Rodrigo dans La donna del lago à Liège et Agorante dans Ricciardo e Zoraide à Pesaro la saison dernière – relève le défi, esquisse un trille, caresse la cadence, évite le suraigu, et, à la fin de la cabalette, telle Myriam dans la fameuse campagne publicitaire, dévoile le bas.

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.