Roberto Alagna, repères biographiques

Par Christophe Rizoud | jeu 12 Juillet 2018 | Imprimer

Ténor né en 1963 en France de parents d’origine sicilienne, Roberto Alagna a inscrit à son palmarès, en trente ans de carrière, plus d’une soixantaine de rôles sur les plus grandes scènes internationales (voir ci-dessous). Chanteur français aujourd’hui le plus célèbre au monde, il a autant défendu les grands titres du répertoire français et italien que des ouvrages moins connus tels que Le Jongleur de Notre-Dame, Le Cid , La Navarraise de Massenet, Fiesque de Lalo, Francesca da Rimini de Zandonai, Le Roi Arthus de Chausson, L’Enfant prodigue de Debussy, etc. Deux opéras contemporains ont été composés à son intention, Marius et Fanny d'après Marcel Pagnol par Vladimir Cosma et Le Dernier jour d'un condamné d'après Victor Hugo, une œuvre composée par David Alagna sur un livret de Roberto et Frédérico Alagna, créée en 2007 au Théâtre des Champs-Elysées et mise en scène pour la première fois en France à Avignon en 2014.

Son hommage à Luis Mariano en 2005, année qui marque également son arrivée chez Deutsche Grammophon, le fait connaître du grand public. Le ténor opère depuis des incursions régulières dans la musique populaire, en marge d'une activité opératique des plus denses.

Parmi les moments marquants de sa carrière, outre ses prises de rôle les plus fameuses et ses débuts sur les plus grandes scènes (voir ci-dessous), on citera La Marseillaise interprétée le 14 juillet 2005 au pied de la tribune présidentielle sur les Champs-Elysées, ou encore le récital donné dans le cadre prestigieux des jardins du Château de Versailles en 2009.

Le cinéma l'appelle également, avec Tosca de Benoît Jacquot en 2001, puis Roméo et Juliette de Barbara Willis Sweete en 2002.

Ouvert aux expériences innovantes, au service de la promotion de l'art lyrique, il se prête régulièrement à l'exercice des retransmissions télévisuelles ou cinématographiques en direct (à Orange ou au Metropolitan Opera de New York). Convaincu de l'importance du DVD dans l'avenir de l'opéra enregistré et de l'intérêt de décloisonner les disciplines artistiques, il s'engage également, en collaboration avec ses frères David et Frédérico, dans des réalisations originales telles que Orphée et Eurydice de Gluck, Cyrano de Bergerac d'Alfano, Pagliacci de Leoncavallo, Werther de Massenet....

Sous contrat exclusif chez EMI (1993-2004) puis chez Deutsche Grammophon (2005-2017), il signe en 2017 chez Sony Classical.  Sa discographie, conséquente, couvre un large éventail d'enregistrements : intégrales, duos, oratorios, recueils de grandes œuvres lyriques, opéras, airs sacrés, chansons... Autant de jalons qui témoignent, vocalement comme artistiquement, du chemin parcouru depuis ses débuts lorsque, à l'âge de 17 ans, chantant le soir dans les cabarets parisiens, il rencontre le contrebassiste et chanteur cubain Rafaël Ruiz, son premier professeur de chant.

Remarqué par le label Barclay, Roberto Alagna enregistre en 1985 un single – « Embrasse-moi » – qui se classe très honorablement au hit-parade des chansons à la mode. Sa rencontre avec Gabriel Dussurget, fondateur du festival d'Aix-en-Provence, et avec la pianiste Elizabeth Cooper sera autrement déterminante. Dès 1987, il se fait applaudir dans plusieurs villes de province françaises, parmi lesquelles Avignon, avec un florilège d'airs d'opéras. Un an plus tard, en 1988, le Concours Pavarotti qu'il remporte à Philadelphie donne un élan décisif à une carrière exceptionnelle.


Répertoire (sous réserve ; merci de nous signaler toute erreur ou omission)

  • David Alagna : Le Condamné (Le dernier jour d’un condamné) en version de concert en 2007 à Paris, Théâtre des Champs-Elysées ; en version scénique en 2014 à Avignon
  • Franco Alfano : Cyrano (Cyrano de Bergerac) en 2003 et 2006 à Montpellier (représentations privées donnant lieu à un DVD puis représentations publiques)
  • Hector Berlioz :
  • Georges Bizet
    • Don José (Carmen) en 1999 au Japon (lors d’une tournée avec l’Opéra de Monte-Carlo)
    • Nadir (Les Pêcheurs de perles) en 2009 à Séville
  • Ernest Chausson : Lancelot (Le Roi Arthus) en 2015 à Paris, Opéra Bastille
  • Francesco Cilea : Maurizio (Adriana Lecouvreur) en 2017 à Monte-Carlo
  • Vladimir Cosma : Marius (Marius et Fanny) en 2007 à Marseille
  • Claude Debussy : Azael (L’Enfant prodigue) en 2016 à Paris, Maison de la Radio
  • Gaetano Donizetti :
    • Nemorino (L'elisir d'amore) en 1990 à Toulouse
    • Edgardo (Lucia di Lammermoor) en 1993 à Avignon
    • Edgar (Lucie de Lammermoor) en 2002 à Lyon
    • Roberto (Roberto Devereux) en 1991 à Montpellier
  • Gabriel Fauré : Ulysse (Pénélope) en 2013 à Paris, Théâtre des Champs-Élysées
  • Christoph Willibald Gluck : Orphée (Orphée et Eurydice)
  • Umberto Giordano : Andrea Chénier (Andrea Chénier) en 2018 à Berlin, Deutsche Oper (sous réserve)
  • Charles Gounod :
    • Roméo (Roméo et Juliette) en 1993 à Toulouse
    • Faust (Faust) en 1994 à Montpellier
  • Fromental Halévy : Eléazar (La Juive) en 2016 à Munich, Bayerische Staatsoper
  • Édouard Lalo : Fiesque (Fiesque) en 2006 au Festival de Montpellier
  • Ruggero Leoncavallo : Canio (I pagliacci) en 2000 à Santander
  • Pietro Mascagni :
    • Fritz (L'amico Fritz) en 1999 à Monte-Carlo
    • Turiddu (Cavalleria rusticana)
  • Jules Massenet :
    • Araquil (La Navarraise) en 2012 à Paris, Salle Pleyel
    • Werther (Werther) en 1997 à Toulouse
    • Le Chevalier des Grieux (Manon) en 2004 à Paris, Opéra Bastille
    • Jean (Le Jongleur de Notre-Dame) en 2007 à Montpellier, Corum Berlioz
    • Rodrigue (Le Cid) en 2011 à Marseille
  • Giacomo Meyerbeer : Vasco (Vasco de Gama) en 2015 à Berlin, Deutsche Oper
  • Jacques Offenbach : Hoffmann (Les Contes d'Hoffmann) – au disque seulement
  • Giacomo Puccini :
    • Rodolfo (La Bohème) en 1990 à Monte-Carlo
    • Pinkerton (Madama Butterfly)
    • Des Grieux (Manon Lescaut) en 2016 à New York, Metropolitan Opera
    • Ruggero (La rondine)
    • Mario Cavaradossi (Tosca) en en 2000 à Londres, Royal Opera House
    • Calaf (Turandot) en 2012 aux Chorégies d'Orange
  • Camille Saint-Saëns : Samson (Samson et Dalila) en 2018 à Vienne
  • Giuseppe Verdi :
    • Radamès (Aida) en 2005 à Copenhague
    • Don Carlos (Don Carlos) en 1996 à Paris, Châtelet
    • Don Carlo (Don Carlo) en 2002 au Metropolitan Opera de New York
    • Rodolfo (Luisa Miller) en 2018 à Monte-Carlo (sous réserve)
    • Macduff (Macbeth)
    • Otello (Otello) en 2014 aux Chorégies d'Orange
    • Le Duc de Mantoue (Rigoletto) en 1992 à Toulouse
    • Alfredo (La traviata) en 1988 à Glyndebourne
    • Manrico (Il trovatore) en 2001 à Monte-Carlo
    • Riccardo (Un ballo in maschera)
    • Requiem en 1993 à Paris
  • Riccardo Zandonai : Paolo (Francesca da Rimini) en 2011 à Paris, Bastille

Débuts scéniques (sous réserve ; merci de nous signaler toute erreur ou omission)

  • 1987 Avignon (récital)
  • 1988 Glyndebourne (La Traviata)
  • 1989 Monte-Carlo (La Traviata)
  • 1989 Toulouse (La Traviata)
  • 1989 Montpellier (La Traviata)
  • 1989 Paris, Châtelet (récital)
  • 1990 Milan, Teatro alla Scala (La Traviata)
  • 1990 Venise, La Fenice (La Traviata)
  • 1991 Barcelone, Liceu (La Bohème)
  • 1992 Londres, Royal Opera House (La Bohème)
  • 1992 Rome, Teatro dell’Opera (La Bohème)
  • 1992 Vienne, Staatsoper (L’Elisir d’amore)
  • 1993 Orange, Chorégies (La Traviata)
  • 1993 Nice (Rigoletto)
  • 1994 Berlin, Deutsche Oper (Lucia di Lammermoor)
  • 1994 Chicago, Lyric Opera (La Traviata, remplacement)
  • 1994 Paris, Opéra-Comique (Roméo et Juliette)
  • 1995 Paris, Théâtre des Champs-Elysées (récital)
  • 1995 Paris, Bastille (Lucia di Lammermoor)
  • 1996 New York, Metropolitan Opera (La Bohème)
  • 1999 Paris, Salle Pleyel (récital)
  • 2001 Paris, Salle Gaveau (récital)
  • 2001 Florence, Maggio musicale (Il Trovatore)
  • 2002 Lyon (Lucie de Lammermoor)
  • 2002 Vérone, Festival dell’Arena (I Pagliacci)
  • 2002 Palerme, Teatro Massimo (Il Trovatore)
  • 2002 Copenhague (La Bohème)
  • 2002 Salzbourg (Roméo et Juliette)
  • 2003 Los Angeles (Otello / partiel) puis 2004 (La Bohème)
  • 2005 Munich, Bayerische Staatsoper (Tosca)
  • 2005 Copenhague (Aida)
  • 2007 Marseille (Marius et Fanny)
  • 2008 Madrid, Teatro Real (récital)
  • 2015 Paris, Garnier (Le Cid)

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.