Décès de Steuart Bedford

Par Jean Michel Pennetier | mer 17 Février 2021 | Imprimer

Le chef d'orchestre britannique, né à Londres le 31 juillet 1939, est décédé ce 15 février à l'âge de 81 ans. Spécialiste de Benjamin Britten, il avait dirigé la première mondiale de Death in Venice en 1973, un ouvrage qu'il a également enregistré pour Decca. Il enregistre également The Turn of the Screw chez Collins Classics (réédité chez Naxos) ou encore les oeuvres chorales et les mélodies du compositeur britannique. Il dirige pour Opera North, le Scottish Opera, l'English National Opera, Garsington, Covent Garden... Sa carrière internationale est également appréciable : le Metropolitan et le New York City Opera, le Bolshoï, La Monnaie, Lausanne, Santa Fé, Vancouver, Boston ou encore le Colón de Buenos Aires et des tournées en Australie et en Nouvelle-Zélande. Bedford est régulièrement présent sur les scènes françaises, tant pour le répertoire lyrique que symphonique (Bordeaux, Montpellier...). En 1994, il participe à la célébrissime production Robert Carsen d'A Midsummer Night's Dream au Festival d'Aix-en Provence. En 1996 à Monte-Carlo, il dirige la première mondiale de l'opéra de Lowell Liebermann, The Picture of Dorian Gray. En 2003, il dirige la rare Vanessa pour l'Opéra du RhinIl est à Toulon pour A Midsummer Night's Dream en 2008. En 2011, on a pu l'apprécier à la Philharmonie de Paris dans A Child of our Time de Michael Tippett (2011). A l'Opéra de Paris, il n'aura dirigé que Le Nozze di Figaro en 1994, en alternance avec Ivan Fisher (les archives étant particulièrement mal fichues, on ne connait pas les dates). Le chef britannique ne se consacrait pas uniquement à la musique du XXe siècle puisqu'il aura également dirigé Il Maestro di Capella de Domenico Cimarosa  à l'Opéra-comique en 1983 (couplé avec les Sept pêchés capitaux de Kurt Weill il est vrai) ou, plus près de nous, Linda di Chamounix à Toulon

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.