John Adams - Peter Sellars, à quand le divorce ?

Par Laurent Bury | mar 05 Décembre 2017 | Imprimer

Girls of the Golden West, le nouvel opéra de John Adams, vient d’être créé, le 21 novembre à San Francisco. Une fois encore, la mise en scène était assurée par Peter Sellars, comme depuis la création de Nixon in China à Houston en 1987. Et comme depuis quelques années, Sellars est également l’auteur du livret. A cette occasion, plusieurs voix dans la presse américaine osent poser la question que beaucoup de mélomanes se sont déjà posée tout bas : le compositeur aura-t-il un jour le courage de frapper à une autre porte pour concevoir le livret de ses œuvres lyriques ? Certes, Alice Goodman, à qui l’on doit le texte de Nixon in China et de The Death of Klinghoffer, n’était pas parfaite comme dramaturge, mais du moins ses livrets avaient-ils une cohérence et une force que n’ont pas nécessairement ces collages de textes divers et variés que John Adams semble s’être résigné à mettre en musique depuis un quart de siècle. Pourra-t-il un jour échapper à l'emprise de Peter Sellars ? Question à laquelle seul l’intéressé serait en mesure de répondre. Question plus facile : peut-on espérer voir Girls of the Golden West en Europe, si possible dans une version un peu resserrée, compte tenu des longueurs soulignées par plusieurs critiques ? Oui, puisque le spectacle créé à San Francisco est coproduit par l’Opéra d’Amsterdam et par La Fenice de Venise. 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.