La Vie parisienne du Palazzetto Bru Zane, inédite ou non ?

Par Christophe Rizoud | lun 15 Novembre 2021 | Imprimer

La Vie parisienne, jouée le week-end dernier à Rouen, avant Tours début décembre puis Paris (Théâtre des Champs-Elysées) en fin d’année est-elle aussi inédite que l’affirment les équipes du Palazzetto Bru Zane ?

La quasi-totalité du quatrième acte a déjà « été représentée au Festival de Bruniquel et Volksoper de Vienne en 2013 », s’indigne Jean-Christophe Keck sur son site officiel, extraits YouTube à l’appui, « l'acte complet ainsi que d'autres fragment (esquisses ou numéros abandonnés par le compositeur) ayant été intégralement publiés par nos soins sur le net. »

Contacté à ce sujet, Alexandre Dratwicki explique : « Le festival de Bruniquel a présenté cet acte IV dans une transcription instrumentale avec piano qui n'a rien à voir avec l'orchestre d'Offenbach, avec des erreurs de lecture du manuscrit, et surtout la coupure du grand finale qui vaut à lui seul autant que l'acte entier. » Et le Directeur artistique du Palazzetto Bru Zane de préciser que le caractère inédit de « sa » Vie parisienne réside aussi dans un grand nombre de numéros jamais publiés* ainsi que dans la réédition de la première mouture du livret « sans les modifications de censure à partir d'un livret retrouvé aux Arts du Spectacle, beaucoup plus annoté et précis que celui des Archives Nationales ».

Alors ? « Il n’y a plus qu’à leur donner des petits couteaux » dirait le Brésilien dans La Vie parisienne. Certes mais à l’acte IV ou à l’acte V ?

* Triolet de Gardefeu ; final du I avec vapeur et sifflets ; final du II avec Marseillais et Allemands ; air d'Urbain ; trio diplomatique ; quintette en mazurka ; chanson de la balayeuse ; pastourelle ; galop final du III dans sa première mouture ; entracte du V dans son orchestration complète ; récit de l'air de Metella ; 2 pantomimes sur Don Giovanni ; charivari pour 4 pianos et 3 chœurs ; amorce du choeur final

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.