Plácido Domingo : « Je ne suis pas le Weinstein du lyrique ! »

Par Jean Michel Pennetier | lun 10 Août 2020 | Imprimer

Dans une interview au quotidien italien La Repubblica ce jeudi 6 août, Plácido Domingo se confie sur les événements de ces derniers mois. « J'ai changé. Je n'ai plus peur. Quand j'ai découvert que j'avais le COVID, je me suis promis que, si j'en sortais vivant, je me battrais pour défendre mon nom ». Le chanteur avait été hospitalisé en mars au Mexique, à Acapulco. « C'est un miracle que j'ai retrouvé ma voix… Il y a deux ou trois mois, je n'étais pas sûr de pouvoir rechanter ». Le chanteur est revenu sur les accusations de harcèlement dont il a fait l'objet, de la part d'une vingtaine d'artistes, accusations qui lui ont fait « plus de mal que le virus » : « Je n'ai jamais harcelé personne, je le répèterai aussi longtemps que je vivrai ». Il prend note qu'il ne pourra désormais plus chanter dans certains pays, tels que les Etats-unis et l'Espagne, « ma patrie ». On peut rajouter Londres et, plus discrètement Paris. Plácido Domingo se désole de ces décisions quand le public ne lui fait pas défaut et lui « envoie constamment des messages de solidarité ». Fataliste, il conclut : « Mais que faire ? C’est la vie ! ». A contre-courant de ce boycott, le chanteur s'est vu remis ce même 6 août l'Österreichischer Musiktheaterpreis, pour l'ensemble de sa carrière. Décerné par un jury de journalistes autrichiens, le prix récompense « l'un des meilleurs et des plus influents acteurs-chanteurs du monde », ayant porté au plus haut les standards internationaux. Accusé de baisers forcés, de gestes déplacés et d'abus de pouvoir, Domingo s'était initialement excusé de son comportement, avant de rétropédaler quelques jours plus tard, regrettant d'avoir donné une fausse impression : ses propos n'exprimaient en rien une reconnaissance de culpabilité.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.