Triple Médée aux Champs-Elysées

Par Laure Bertoli | mer 19 Septembre 2012 | Imprimer

En octobre-novembre-décembre, pour la saison marquant son centenaire, le Théâtre des Champs-Elysées se placera sous le signe de Médée, la magicienne infanticide de Colchide. Parmi toutes les œuvres lyriques que cette grande figure a inspirées, trois ont été retenues. On pourra ainsi voir à Paris le spectacle conçu pour Bruxelles en 2008 par Christophe Warlikowski autour de la Médée de Cherubini, toujours dirigé par Christophe Rousset et toujours avec son interprète centrale, Nadja Michaël. En français également, la Médée de Charpentier sera mise en scène par Pierre Audi (quelques mois avant que David McVicar s’y attaque pour l’ENO à Londres), avec Emmanuelle Haïm à la tête du Concert d’Astrée (dans la distribution, Stéphane Degout, Anders Dahlin, Sophie Karthäuser et Michèle Losier, entre autres). Enfin, pour souligner la continuité du mythe jusqu’à notre époque, sera repris le spectacle monté en 2007 au Luxembourg par la chorégraphe Sasha Waltz à partir du Medeamaterial de Pascal Dusapin. Voilà une belle trilogie, certes, mais avec un seul spectacle réellement neuf, et qui musicalement ne s’aventure guère hors des terres hexagonales : or il existe bien d’autres Médée possibles, qu’on aimerait au moins entendre en concert, à défaut de les voir mises en scène : la Medea in Corinto de Mayr (1813) ou, dans le domaine contemporain, la Medea d’Aribert Reimann, créée à Vienne en 2010 avec quelques pointures (Max-Emanuel Cencic, Marlis Petersen, Elisabeth Kulman). Et sans sortir de France, pourquoi ne pas avoir prêté une oreille à la Médée de Darius Milhaud (1939) ou à celle de Michèle Reverdy (2003) ? Ce sera pour une autre fois. [LB]

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager