Forum Opéra

Melancolia

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
CD
7 novembre 2011
Petibon n’a pas l’Espagne heureuse

Note ForumOpera.com

1

Infos sur l’œuvre

Détails

Melancolia

Patricia Petibon
Soprano

Enrique Granados
La maja dolorosa II : Ay majo de mi vida
Xavier Montsalvatge
Canción de cuna
Canto negro
Joaquín Nin y Castellanos
El vito
Heitor Villa-Lobos
Aria (Cantilena)
Joaquín Turina
Cantares
Gerónimo Giménez
La tarántula é un bicho mú malo (Zapateado)
Rafael Calleja Gómez/Tomás Barrera Saavedra
Adiós Granada
Manuel de Falla
¡Vivan los que rien !
Federico Moreno Torroba
Petenera
Enrique Granados
El mirar de la maja
José Serrano Simeón
Marinela, Marinela
Traditionnel
Ogundé uareré
Nicolas Bacri
Melodías de la melancolía

Orquesta Nacional de España
Josep Pons

Enregistré à Madrid (Auditorio Nacional de Musica), septembre 2010

1 CD Deutsche Grammophon 477 9447 – 57’

 

Après Amoureuses, (2008) consacré aux héroïnes de Mozart, Haydn et Gluck, Rosso (2010), qui fait la part belle au baroque italien (Sartorio, Stradella, Haendel, Scarlatti, Vivaldi…), voici Melancolia, troisième récital de Patricia Petibon chez Deutsche Grammophon, consacré cette fois à l’Espagne.

 

Ce choix a, à premier vue, de quoi surprendre. Il transporte en effet notre pétulante soprano loin de ses bases, qui se situent à l’origine sur les terres de l’opéra baroque. Patricia Petibon s’en explique dans le livret qui accompagne le disque. On ne cherchera évidemment pas ici à remettre en cause la sincérité de son attachement à la musique et à la culture espagnoles. Qu’il nous soit néanmoins permis d’émettre des réserves sur le résultat, qui débarque ces jours ci chez les disquaires à grand renfort de réclame.

 

Ces réserves sont de deux ordres. Elles tiennent d’une part à l’adéquation de la voix et de la personnalité de Patricia Petibon à ce répertoire. On n’arrive pas, pour tout dire, à se défaire d’une impression d’artifice. Suffit-il de parsemer ses phrases de « Ay ay ay », sur fond de guitares endiablées et de castagnettes aguicheuses, pour entrer en communion avec cette hispanité supposée être le fil rouge de cet album ? On nous objectera que poser la question, c’est déjà y répondre, et on aura raison. Là où Patricia Petibon convainc le plus, c’est quand elle joue la carte de la simplicité, sans affecter un hispanisme de pacotille (« El vito », « La tarántula é un bicho mú malo») ou des sentiments outrés. On saluera en particulier de magnifiques « El mirar de la maja », de Granados, et « Silencio mi niño », tiré des quatre pièces composées par Nicolas Bacri pour Patricia Petibon à l’occasion de l’enregistrement de ce récital. La mélancolie s’y exprime de façon poignante, dans la retenue et l’économie d’effets, de manière finalement bien plus universelle.

 

Les réserves qu’inspire cet album tiennent, d’autre part, à la voix de Patricia Petibon. Le vibrato devient par moments envahissant (« Petenera », « Sólo »), la difficulté à tenir certaines lignes franchement problématique, quand elles culminent sur des aigus douloureux, voire carrément désagréables (« Hay quien dice »). A l’autre extrémité, le grave parait bien souvent artificiel. On restera enfin dubitatif devant certains effets très étudiés (émission artificiellement grossie, sons pris par en dessous, ports de voix, comme dans « Ogundé uareré »), dont le résultat est pour le moins discutable.

 

Au bilan, voici un récital dont la démarche procède d’une évidente sincérité, mais dont le résultat laisse perplexe. Fallait-il, pour permettre à notre soprano de s’encanailler dans un répertoire qui n’est pas naturellement le sien, la conduire à exposer de la sorte ses limites ? Souhaitons qu’après cette excursion un brin aventureuse, Patricia Petibon nous rassure en revenant à des répertoires sans doute moins exotiques, mais où son réel talent trouve plus spontanément à s’épanouir.

 

 

 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
Patricia_Petibon_-_Melancolia

Note ForumOpera.com

1

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Melancolia

Patricia Petibon
Soprano

Enrique Granados
La maja dolorosa II : Ay majo de mi vida
Xavier Montsalvatge
Canción de cuna
Canto negro
Joaquín Nin y Castellanos
El vito
Heitor Villa-Lobos
Aria (Cantilena)
Joaquín Turina
Cantares
Gerónimo Giménez
La tarántula é un bicho mú malo (Zapateado)
Rafael Calleja Gómez/Tomás Barrera Saavedra
Adiós Granada
Manuel de Falla
¡Vivan los que rien !
Federico Moreno Torroba
Petenera
Enrique Granados
El mirar de la maja
José Serrano Simeón
Marinela, Marinela
Traditionnel
Ogundé uareré
Nicolas Bacri
Melodías de la melancolía

Orquesta Nacional de España
Josep Pons

Enregistré à Madrid (Auditorio Nacional de Musica), septembre 2010

1 CD Deutsche Grammophon 477 9447 – 57’

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Marcel PROUST
Livre