Forum Opéra

SPONTINI, La Vestale (L’Avant-Scène Opéra)

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Livre
27 mai 2024
Abouti et nécessaire

Note ForumOpera.com

5

Infos sur l’œuvre

L’OEUVRE

POINTS DE REPÈRES
ARGUMENT par Iseult Andreani
INTRODUCTION ET GUIDE D’ÉCOUTE par Justin Ratel
LIVRET INTÉGRAL ORIGINAL d’Étienne de Jouy
VERSION ITALIENNE par Giovanni Schmidt
NOTES POUR L’INTERPRÉTATION DE « TOI QUE J’IMPLORE » par Alexia Cousin
NOTES SUR LE STYLE par Alexia Cousin

REGARDS SUR L’ŒUVRE

SPONTINI, UN ITALIEN DANS LE PARIS IMPÉRIAL par PatrickBarbier
LA TRAGÉDIE LYRIQUE AU DÉBUT DU XIXe SIÈCLE par MaximeMargollé
CAROLINE BRANCHU, UNE GRANDE VOIX SANS FIORITURES par PierreGirod
DES MÉMOIRES CONTROVERSÉES par Alban Ramaut
BÉZIER 1906 : PÉPLUM LYRIQUE POUR UNE FRANCE LAÏQUE par Sabine Teulon-Lardic
LES REPRÉSENTATIONS BITERROISES VUES PAR LA PRESSE, par Sabine Teulon-Lardic en partenariat avec la basedezède.org
LA VESTALE EN ITALIE, D’ISABELLA COLBRAN À MARIA CALLAS par Alfred Caron

ÉCOUTER, VOIR ET LIRE

DISCOGRAPHIE par Pierre Flinois
VIDÉOGRAPHIE par Pierre Flinois
L’OEUVRE À L’AFFICHE par Aurianne Bec
BIBLIOGRAPHIE par Aurianne Bec

ACTUALITÉS

LES CD-DVD-LIVRES RECOMMANDÉS

L’Avant-Scène Opéra n° 340
Date de parution : 05/2024
ISBN : 978-2-84385-443-9
160 pages, 28€

Détails

Enfant de savetiers, Spontini nait le 14 novembre 1774 à Maiolati, une bourgade des Marches. Son buste trône aujourd’hui en majesté au fronton de l’Opéra Garnier à Paris. Entre ces deux extrêmes, il y a l’histoire d’une ambition racontée par Patrick Barbier dans un nouveau numéro de L’Avant-Scène Opéra consacré à La Vestale. Si grande fût la renommée du compositeur sous l’Empire, si vaste soit son œuvre lyrique avec pas moins d’une vingtaine de titres au catalogue, seul cet opéra figure aujourd’hui au répertoire.

La dimension tragique du rôle-titre n’est pas étrangère à sa – relative – popularité. Les plus grandes cantatrices ont voulu se mesurer à la partition, dans sa version italienne autant que française. Alfred Caron prétexte le passage en revue des Julia transalpines pour évoquer longuement l’interprétation de Maria Callas en 1954 à Milan ; Pierre Girod trace le portrait vocal de Caroline Branchu, la créatrice du rôle, « une grande voix sans fioriture », « rompue à la déclamation française » ; et Alexia Cousin donne quelques clés sur le style et l’interprétation de « toi que j’implore », la grande scène du dilemme au deuxième acte de l’opéra. « Spontini a pensé à l’architecture de cette scène avec beaucoup de précaution » analyse Justin Ratel dans son guide d’écoute, « un premier air d’une structure ABA’ puis un premier récitatif accompagné où alternent parties libres et mesurées qui virent rapidement à l’arioso, un second récitatif puis un dernier air » où « la ligne vocale se fait virtuose – comme rarement dans cette œuvre ».

Ainsi se révèle article après article un opéra auquel sa position, entre deux écoles – classique et romantique –, confère un intérêt particulier. Maxime Margollé dresse un état de la tragédie lyrique au début du XIXe siècle qui aide à comprendre pourquoi La Vestale constitue une « étape déterminante » dans l’histoire de l’art lyrique, entre l’héritage gluckiste – par le choix d’un sujet antique, la simplicité du livret, ses thèmes, son lieto fine – et l’ouverture sur l’avenir – par l’effectif orchestral, la place accordée aux chœurs et la dimension spectaculaire, annonciateurs de l’évolution du genre dans les décennies à venir.

Cette situation ambigüe explique les points de vue divergents sur la musique de Spontini. D’autres récolteront les fruits des graines que le compositeur avait semées. « C’est Rossini par qui s’est accomplie l’œuvre plutôt entrevue que commencée par Spontini […] En osant le premier, Spontini n’a pas osé assez longtemps », juge Adolphe Adam, cité par Alban Ramaut qui pour défendre le musicien convoque Berlioz et Wagner, l’un et l’autre séduits en leur temps par La Vestale.

L’évocation par Sabine Teulon-Lardic des représentations commémoratives du centenaire de l’œuvre au Théâtre des Arènes de Béziers en 1906 complète le panorama. Au sein d’une discographie généreuse pour un ouvrage qui n’est pas joué si souvent, l’enregistrement par Christophe Rousset en 2022 offre selon Pierre Flinois « l’exemple abouti et nécessaire à toute discothèque ».

« Abouti » et « nécessaire » deux adjectifs qui s’appliquent également à cette nouvelle publication de L’Avant-Scène Opéra.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>
ASO_340_LA Vestale

Note ForumOpera.com

5

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

L’OEUVRE

POINTS DE REPÈRES
ARGUMENT par Iseult Andreani
INTRODUCTION ET GUIDE D’ÉCOUTE par Justin Ratel
LIVRET INTÉGRAL ORIGINAL d’Étienne de Jouy
VERSION ITALIENNE par Giovanni Schmidt
NOTES POUR L’INTERPRÉTATION DE « TOI QUE J’IMPLORE » par Alexia Cousin
NOTES SUR LE STYLE par Alexia Cousin

REGARDS SUR L’ŒUVRE

SPONTINI, UN ITALIEN DANS LE PARIS IMPÉRIAL par PatrickBarbier
LA TRAGÉDIE LYRIQUE AU DÉBUT DU XIXe SIÈCLE par MaximeMargollé
CAROLINE BRANCHU, UNE GRANDE VOIX SANS FIORITURES par PierreGirod
DES MÉMOIRES CONTROVERSÉES par Alban Ramaut
BÉZIER 1906 : PÉPLUM LYRIQUE POUR UNE FRANCE LAÏQUE par Sabine Teulon-Lardic
LES REPRÉSENTATIONS BITERROISES VUES PAR LA PRESSE, par Sabine Teulon-Lardic en partenariat avec la basedezède.org
LA VESTALE EN ITALIE, D’ISABELLA COLBRAN À MARIA CALLAS par Alfred Caron

ÉCOUTER, VOIR ET LIRE

DISCOGRAPHIE par Pierre Flinois
VIDÉOGRAPHIE par Pierre Flinois
L’OEUVRE À L’AFFICHE par Aurianne Bec
BIBLIOGRAPHIE par Aurianne Bec

ACTUALITÉS

LES CD-DVD-LIVRES RECOMMANDÉS

L’Avant-Scène Opéra n° 340
Date de parution : 05/2024
ISBN : 978-2-84385-443-9
160 pages, 28€

Détails

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Enfin de quoi se réjouir des JO !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Enfin de quoi se réjouir des JO !
Maïté BEAUMONT, Rocio PÉREZ, Joshua LOVELL
CDSWAG
Merci de l’avoir réveillé !
Tassis CHRISTOYANNIS, Véronique GENS, György VASHEGYI
CDSWAG