Forum Opéra

Still Schubert (Cypres)

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
CD
15 août 2019
De la transcription aujourd’hui

Note ForumOpera.com

2

Infos sur l’œuvre

Détails

Franz Schubert (1797 – 1828)

Der Tod und das Mädchen (D. 810)
I. Allegro
II. Andante con moto
III. Scherzo : Allegro molto
IV. Presto

Franz Schubert/Jean-Luc Fafchamps
I. Erster Verlust
II. Dass sie hier gewesen
III. Gretchen am Spinnrade
IV. Du bist die Ruh
V. Abendstern
VI. Nur wer die Sehnsucht kennt
VII. Wandrers Nachtlied

Albane Carrère, mezzo-soprano

Quatuor Alfama
Elsa de Lacerda, violon
Céline Bodson, violon
Morgan Huet, alto
Renaat Ackaert, violoncelle

Enregistré en août 2017 et août 2018 à Flagey

1 disque Cypres Records CYP4653 – 58’42 »

Arranger les œuvres de ses prédécesseurs en les adaptant à son propre langage ne date pas d’hier. Si Franz Liszt en fut probablement l’exemple le plus prolifique (ce avec plus ou moins d’intérêt selon qu’il s’agit d’un arrangement, d’une transcription ou d’une grande paraphrase de concert), la pratique est toujours bien vivante aujourd’hui : Sciarrino et Gesualdo, Abrahamsen et Schumann, Zender et Schubert, etc.

Le compositeur belge Jean-Luc Fafchamps propose à son tour de revisiter quelques œuvres vocales du compositeur de lieder par excellence. Plutôt que de proposer une esthétique frontalement contemporaine, il privilégie un glissement progressif du langage classique vers son esthétique propre, par déformation de l’harmonie, du rythme, ou par ajout de techniques de jeu inhabituelles. On notera le soin apporté dans l’appellation de chaque travail de réécriture : « transcription », puis « transcription légèrement modifiée », « arrangement », « transformation » et enfin « d’après une idée de Schubert ». L’exercice de contamination fonctionne très bien, et, pour l’observer d’encore plus près, on n’aurait certainement pas boudé quelques lieder supplémentaires.

On ne peut pas réellement en vouloir à Albane Carrère de ne pas convaincre pleinement dans cet exercice. Le timbre frais porte avec lui beaucoup de promesses, que quelques imperfections viennent entacher : l’allemand n’est pas toujours très soigné, et la chanteuse ne semble pas toujours à l’aise dans le registre médian. On aurait également souhaité des propositions musicales moins timides : la langueur amoureuse de « Gretchen am Spinnrade » n’aboutit pas pleinement, et « Du bist die Ruh » nous apparaît un peu pesant. Gageons que la voix et la personnalité musicale sauront se révéler pleinement dans les années à venir.

La première partie de l’enregistrement a le mérite de nous donner à entendre le quatuor Alfama dans une Jeune fille et la Mort qui ne manque d’aucune poigne. Privilégiant la précision d’attaque à un son qui aurait été trop confortable, les musiciens nous emmènent dans une course à l’abîme surprenante.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
0067f103

Note ForumOpera.com

2

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Franz Schubert (1797 – 1828)

Der Tod und das Mädchen (D. 810)
I. Allegro
II. Andante con moto
III. Scherzo : Allegro molto
IV. Presto

Franz Schubert/Jean-Luc Fafchamps
I. Erster Verlust
II. Dass sie hier gewesen
III. Gretchen am Spinnrade
IV. Du bist die Ruh
V. Abendstern
VI. Nur wer die Sehnsucht kennt
VII. Wandrers Nachtlied

Albane Carrère, mezzo-soprano

Quatuor Alfama
Elsa de Lacerda, violon
Céline Bodson, violon
Morgan Huet, alto
Renaat Ackaert, violoncelle

Enregistré en août 2017 et août 2018 à Flagey

1 disque Cypres Records CYP4653 – 58’42 »

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

L’arbre généalogique de Wagner
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

L’arbre généalogique de Wagner
Christophe ROUSSET, Michael SPYRES
CDSWAG