Forum Opéra

Gala des 20 ans d’ODB Opéra – Paris

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Spectacle
29 mars 2023
Les stars de demain

Note ForumOpera.com

4

Infos sur l’œuvre

Détails

Charles GounodRoméo et Juliette 

Valse de Juliette (Blerta Zhegu, Genc Tukici)

Gioacchino RossiniLe Comte Ory 

« En proie à la tristesse » (Camille Chopin, Denis Dubois)

Gaetano DonizettiLucia di Lammermoor 

« Regnava nel silenzio» (version originale) (Marlène Assayag, Capucine Romei, Maxime Neyret)

Wolfgang Amadeus MozartLe Nozze di Figaro

« Non più andrai» (Alexandre Baldo, Guillem Aubry)

Georges BizetCarmen

Séguedille (Eve Maud Hubeaux, Guillem Aubry)

Gioacchino Rossini, Semiramide

« Bella imago» (Lucie Louvrier, Jacques François Loiseleur des Longchamps, Guillem Aubry)

Aleksandrovich Chaporin

« Ya Vstretil vas (On s’est rencontré) » (Adrian Salman, Denis Dubois)

Armande de Polignac

« Soir au jardin » (Jacques François Loiseleur des Longchamps, Guillem Aubry)

Wolfgang Amadeus MozartLe Nozze di Figaro

« L’ho perduta » (Hanna Rees, Maxime Neyret)
« Voi che sapete » (Juliette Gauthier, Maxime Neyret)
« Cinque, dieci, venti » (Alexandre Baldo, Camille Chopin, Maxime Neyret)

Giacomo PucciniTosca

« Vissi d’arte » (Claire de Monteil, Guillem Aubry)

Giuseppe VerdiRigoletto

« Cortiggiani, vil razza dannata »(Kristian Paul, Denis Dubois)

Giacomo PucciniLa Bohème

Valse de Musette (Yara Kasti, Guillem Aubry)

Jonathan Dove, The Enchanted Pig

« It’s my wedding! » (Raluca Vallois, Guillem Aubry)

Henry PurcellKing Arthur

Cold song (Fabrice di Falco,  Cynthia Dariane, Guillem Aubry)

Serge Gainsbourg

« Ces petits riens » (Isabelle Carrar, Genc Tukici)

George GershwinPorgy and Bess

« My man’s gone now » (Nadège Meden, Denis Dubois)

Georges BizetLes pêcheurs de perles

« Je crois entendre encore » (Sahy Ratia, Guillem Aubry)

Léo DelibesLakmé

Duo des fleurs (Blerta Zhegu, Raluca Vallois, Genc Tukici)

Kurt WeillMarie Galante

« Youkali » (Claire de Monteil, Guillem Aubry)

Wolfgang Amadeus MozartDie Zauberflöte

« Der Hölle Rache » (Marlène Assayag, Maxime Neyret)

Francesco CileaAdriana Lecouvreur

« Acerba voluta » (Ziyan Wang, Denis Dubois)

Wolfgang Amadeus MozartCosì fan tutte

« E amore un Ladroncello » (Ania Wozniak, Maxime Neyret)

Wolfgang Amadeus MozartDie Zauberflöte

« O Isis und Osiris » (Adrian Salman, Denis Dubois)

Christoph Willibald GluckOrphée et Eurydice

« J’ai perdu mon Eurydice » (Anouk Defontenay, Denis Dubois)

Jacques OffenbachLes Contes d’Hoffmann

Barcarolle (Ania Wozniak, Nadège Meden, Maxime Neyret)

Leonard BernsteinWest Side story

« Somewhere » (Yara Kasti, Guillem Aubry)

Najib Hankash (mélodie créée par Fairouz)

« Aatini Al Naya Wa Ghanni » (May Chedid)

Gabriel Fauré
« Après un rêve » (Blerta Zhegu, Genc Tukiçi)

Camille Saint-Saëns, Samson et Dalila,

« Mon coeur s’ouvre à ta voix » (Zyian Wang, Maxime Neyret)

Reynaldo HahnBrummel

Couplets de Lady Eversharp (Juliette Gauthier, Maxime Neyret)

Traditionnel

Zapateado (Adrian Salman)

Georges BizetCarmen

Couplets du Toréador  (Kristian Paul, Guillem Aubry)

Barbara

« Dis quand reviendras-tu ? » (Isabelle Carrar, Genc Tukici)

Georges BizetLes pêcheurs de perles

« Oui c’est elle c’est la déesse » (Sahy Ratia, Kristian Paul, Guillem Aubry)

 

Soirée animée par Stéphane Sénéchal

Au piano : Genc Tukici, Maxime Neyret, Guillem Aubry, Denis Dubois

 

Salle Rossini, Mairie du IXe arrondissement, Paris, le samedi 18 mars, 14h30

 

A l’occasion de ses 20 ans, le site ODB Opéra organisait un splendide concert lyrique, une occasion de découvrir ou de redécouvrir des jeunes chanteurs, mais aussi des artistes plus expérimentés, dans une ambiance festive. Difficile, voire impossible de citer l’ensemble des participants et leurs multiples interventions : un tel compte-rendu serait d’ailleurs par trop fastidieux ! Eve-Maud Hubeaux, qui triomphe actuellement dans la Reine Gertrude d’Hamlet à l’Opéra-Bastille offre une délicieuse Séguedille en prélude à ses débuts en Carmen à l’Opéra de Vienne. Sahy Ratia, qui sera Tonio de La Fille du régiment en concert au Théâtre des Champs-Elysées les 3 et 5 avril prochains,  dispense une délicieuse romance de Nadir, pleine de nuances, et d’un style très français. Claire de Monteil crée la surprise avec un « Vissi d’arte », finement ciselé, tout à fait impressionnant. Son timbre, sombre, assez unique, fait également merveille dans le Youkali de Weill. Marlène Assayag interprète l’air d’entrée de Lucia di Lammermoor dans sa version originale : la voix, charnue et large, n’y rencontre aucune difficulté et impressionne peut-être encore plus dans un « Der Hölle Rache » de Die Zauberflöte, confondant d’assurance. Membre du Mozarteum Orchester Salzburg et l’Orchestre Les Siècles, l’altiste Alexandre Baldo est aussi un baryton-basse plein de charisme, particulièrement charmeur dans ses extraits des Nozze di Figaro. Camille Chopin assume crânement l’air de la Comtesse Adèle du Comte Ory, « En proie à la tristesse », d’une grande virtuosité : les vocalises sont précises sans que la prononciation ne soit jamais sacrifiée. Le timbre de Lucie Louvrier est très séduisant : elle interprète un difficile extrait de Semiramide aux côtés d’un efficace Jacques François Loiseleur des Longchamps qu’on n’attendait pas nécessairement dans ce répertoire. Blerta Zhegu est une Juliette vive et pleine d’allant, à l’aise également dans « Après un rêve », la mélodie intimiste de Gabriel Fauré demandant pourtant des qualités très différentes. Nadège Meden offre un « My man’s gone now » de Porgy and Bess d’une émotion à fleur de peau. Juliette Gauthier est un délicieux Cherubino. Raluca Vallois est désopilante dans l’étonnant « It’s my wedding! », extrait de The Enchanted Pig, avec un timbre original et un chant maîtrisé. Yara Kasti est une Musetta prête pour les grandes scènes et son « Somewhere », extrait de West Side story, est très émouvant. Anouk Defontenay offre un « J’ai perdu mon Eurydice » bien en place. Ziyan Wang est plus qu’une promesse pour de futurs rôles de grands mezzos avec une « Acerba voluta », d’Adriana Lecouvreur, plein de mordant, et un « Mon cœur s’ouvre à ta voix » de Samson et Dalila d’une belle sensualité. Extrait de Così fan tutte, le difficile « E amore un Ladroncello » est parfaitement maîtrisé par Ania Wozniak. La chanson « Aatini Al Naya Wa Ghanni », interprétée par May Chedi, est un moment de grâce par la pure magie du son. Du côté des artistes plus expérimentés, Kristian Paul est impressionnant en Rigoletto comme en Escamillo et en Zurga : la voix est puissante, la musicalité jamais en défaut et l’interprétation remarquable. On notera les talents décidément très divers d’Adrian Salman, belle voix de basse aux graves profonds, également à l’aise dans le Zapateado du Flamenco. C’est effectivement une des caractéristiques plaisantes de ce concert : les artistes n’y viennent pas seulement défendre l’art lyrique. Un jeune garçon vient ainsi faire une démonstration de Hip-Hop, Isabelle Carrar défend avec émotion Gainsbourg et Barbara, et quand Fabrice di Falco chante, d’une splendide voix de velours, le célébrissime Air du froid (Cold song), extrait de King Arthur, il est accompagné d’une danseuse contemporaine, Cynthia Dariane, dans une envoûtante chorégraphie. Le spectacle est animé avec humour et énergie par Stéphane Sénéchal, assisté de Marie Vasconi, dans un style à la Michel Fau, en plus débridé, mais aussi avec certains moments d’émotion. On saluera le talent discret des trois pianistes, unanimement impeccables, Guillem AubryMaxime Neyret et Genc Tukici.

On espère que l’événement puisse devenir annuel car il offre, avec l’appui de chanteurs expérimentés, une exposition de choix à de jeunes artistes pour la plupart peu connus du grand public, et ce dans des conditions plus détendues que celles d’un concours, ce qui leur permet de donner sans risque le meilleur d’eux-mêmes. Précisons enfin que les bénéfices du concert ont été reversés à la Ligue contre le cancer.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.

Note ForumOpera.com

4

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Charles GounodRoméo et Juliette 

Valse de Juliette (Blerta Zhegu, Genc Tukici)

Gioacchino RossiniLe Comte Ory 

« En proie à la tristesse » (Camille Chopin, Denis Dubois)

Gaetano DonizettiLucia di Lammermoor 

« Regnava nel silenzio» (version originale) (Marlène Assayag, Capucine Romei, Maxime Neyret)

Wolfgang Amadeus MozartLe Nozze di Figaro

« Non più andrai» (Alexandre Baldo, Guillem Aubry)

Georges BizetCarmen

Séguedille (Eve Maud Hubeaux, Guillem Aubry)

Gioacchino Rossini, Semiramide

« Bella imago» (Lucie Louvrier, Jacques François Loiseleur des Longchamps, Guillem Aubry)

Aleksandrovich Chaporin

« Ya Vstretil vas (On s’est rencontré) » (Adrian Salman, Denis Dubois)

Armande de Polignac

« Soir au jardin » (Jacques François Loiseleur des Longchamps, Guillem Aubry)

Wolfgang Amadeus MozartLe Nozze di Figaro

« L’ho perduta » (Hanna Rees, Maxime Neyret)
« Voi che sapete » (Juliette Gauthier, Maxime Neyret)
« Cinque, dieci, venti » (Alexandre Baldo, Camille Chopin, Maxime Neyret)

Giacomo PucciniTosca

« Vissi d’arte » (Claire de Monteil, Guillem Aubry)

Giuseppe VerdiRigoletto

« Cortiggiani, vil razza dannata »(Kristian Paul, Denis Dubois)

Giacomo PucciniLa Bohème

Valse de Musette (Yara Kasti, Guillem Aubry)

Jonathan Dove, The Enchanted Pig

« It’s my wedding! » (Raluca Vallois, Guillem Aubry)

Henry PurcellKing Arthur

Cold song (Fabrice di Falco,  Cynthia Dariane, Guillem Aubry)

Serge Gainsbourg

« Ces petits riens » (Isabelle Carrar, Genc Tukici)

George GershwinPorgy and Bess

« My man’s gone now » (Nadège Meden, Denis Dubois)

Georges BizetLes pêcheurs de perles

« Je crois entendre encore » (Sahy Ratia, Guillem Aubry)

Léo DelibesLakmé

Duo des fleurs (Blerta Zhegu, Raluca Vallois, Genc Tukici)

Kurt WeillMarie Galante

« Youkali » (Claire de Monteil, Guillem Aubry)

Wolfgang Amadeus MozartDie Zauberflöte

« Der Hölle Rache » (Marlène Assayag, Maxime Neyret)

Francesco CileaAdriana Lecouvreur

« Acerba voluta » (Ziyan Wang, Denis Dubois)

Wolfgang Amadeus MozartCosì fan tutte

« E amore un Ladroncello » (Ania Wozniak, Maxime Neyret)

Wolfgang Amadeus MozartDie Zauberflöte

« O Isis und Osiris » (Adrian Salman, Denis Dubois)

Christoph Willibald GluckOrphée et Eurydice

« J’ai perdu mon Eurydice » (Anouk Defontenay, Denis Dubois)

Jacques OffenbachLes Contes d’Hoffmann

Barcarolle (Ania Wozniak, Nadège Meden, Maxime Neyret)

Leonard BernsteinWest Side story

« Somewhere » (Yara Kasti, Guillem Aubry)

Najib Hankash (mélodie créée par Fairouz)

« Aatini Al Naya Wa Ghanni » (May Chedid)

Gabriel Fauré
« Après un rêve » (Blerta Zhegu, Genc Tukiçi)

Camille Saint-Saëns, Samson et Dalila,

« Mon coeur s’ouvre à ta voix » (Zyian Wang, Maxime Neyret)

Reynaldo HahnBrummel

Couplets de Lady Eversharp (Juliette Gauthier, Maxime Neyret)

Traditionnel

Zapateado (Adrian Salman)

Georges BizetCarmen

Couplets du Toréador  (Kristian Paul, Guillem Aubry)

Barbara

« Dis quand reviendras-tu ? » (Isabelle Carrar, Genc Tukici)

Georges BizetLes pêcheurs de perles

« Oui c’est elle c’est la déesse » (Sahy Ratia, Kristian Paul, Guillem Aubry)

 

Soirée animée par Stéphane Sénéchal

Au piano : Genc Tukici, Maxime Neyret, Guillem Aubry, Denis Dubois

 

Salle Rossini, Mairie du IXe arrondissement, Paris, le samedi 18 mars, 14h30

 

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

« Par Toutatis », tout sur Atys !
LivreSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Chi va piano, va sano ?
Thomas BLONDELLE, Stefan HERHEIM, Donald RUNNICLES
Spectacle