Cleopatra ou la victoire de la femme

Par Christophe Rizoud | dim 08 Mars 2015 | Imprimer

Cette journée du 8 mars, consacrée aux droits de la femme, guide notre zapping du moment. L’art lyrique, n’en déplaise à Catherine Clément qui signa à la fin des années 70 un ouvrage intitulé L’opéra ou la défaite des femmes, a depuis sa création traité les deux sexes à égalité. Certes, côté salle, le masculin domine largement. Il suffit de consulter les chiffres communiqués par la SACD pour en faire l’inacceptable constat. Mais côté scène, à quelques exceptions près – De la maison des morts, Billy Budd... –, contrebalancées d’ailleurs par d’autres titres du répertoire – Dialogues des carmélites, Elektra…  –, la parité est le plus souvent respectée. Si l’on excepte un 19e siècle phallocrate dans son traitement des livrets, on trouve même plusieurs œuvres où la femme prend le pas sur l’homme. Un exemple choisi parce qu’il sera bientôt à l’affiche : Giulio Cesare de Haendel, qui voit Cleopatra au final triompher de son frère et de son amant. A Toulon, les 7, 10 et 12 avril prochains, il reviendra à la soprano italienne Roberta Invernizzi, dans une mise en scène de Frédéric Andrau, d’interpréter ce portrait remarquable d’une femme qui ne le fut pas moins. (plus d’informations).

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.