Placido Domingo, féministe à juste titre

Par Christophe Rizoud | ven 17 Février 2017 | Imprimer

La présence des femmes dans le monde de la direction musicale reste limitée. Invité à un débat organisé sur le sujet par le Berklee College of Music à Valence, Placido Domingo a ouvertement pris parti contre toute forme de discrimination. Seul homme de l’assemblée, le chanteur mais aussi chef d’orchestre a reconnu que ses homologues de sexe féminins devaient non seulement « être acceptées » mais avaient aussi « besoin d’être admirées ». « Il ne faut pas seulement parler, il faut également se battre », a-t-il poursuivi. Oui mais comment ? Ces propos interviennent alors que les mentalités sur le sujet peinent à évoluer. Interviewée récemment par notre confrère Alexandre Jamar, la compositrice Kaija Saariaho déclarait « Il s’agit malheureusement d’une situation qui ne se cantonne pas aux seuls domaines de la composition et de la musique contemporaine. Encore beaucoup de femmes sont victimes d’idées réductrices, il est donc important de le rappeler et d’agir dans tous les domaines pour que cette discrimination cesse enfin ». D’après la SACD, la France, en 2016, comptait 21 femmes chef(fe)s d’orchestre pour 586 hommes.