2020-21 : c’est toujours l’abondance sous le soleil de Versailles !

Par Bernard Schreuders | ven 26 Juin 2020 | Imprimer

La crise sanitaire a non seulement mis un terme prématuré à la somptueuse programmation imaginée par Laurent Brunner pour les 250 ans de l’Opéra de Versailles, mais elle affecte également celle des prochaines saisons, entre projets annulés et spectacles reportés, sans parler des contraintes liées à la réduction des risques et à la préservation des artistes. Or, rien n’y paraît à la lecture de l’avant-programme 2020-21, certes communiqué sous réserve de modifications, lequel s’apparente à un tour de force et adresse un réjouissant pied de nez à l’adversité. 

L’abondance et l’éclectisme caractérisent plus que jamais l’affiche versaillaise. En matière lyrique, elle s’ouvrira sur le Don Quichotte chez la Duchesse de Boismortier revisité par les inénarrables Shirley & Dino, suivi de la trilogie Mozart-Da Ponte réglée par Ivan Alexandre et Marc Minkowski. Sous la conduite de Raphaël Pichon, Eve-Maud Hubeaux succédera à Marianne Crebassa dans l’Orphée et Eurydice monté il y a deux ans par Aurélien Bory. Autre reprise attendue : l’époustouflante Finta Pazza de Sacrati révélée à Dijon par le tandem Ruff/Alarcón. La collaboration de Michel Fau et Gaétan Jarry pourrait faire des étincelles dans le Georges Dandin de Molière et Lully, Denis Podalydès et Christophe Coin s’emparant également de leur Bourgeois Gentilhomme. Abondance de biens ne nuit pas et il serait absurde de vouloir choisir entre ces deux Orfeo : Marc Mauillon, dans une version scénique confiée à Pauline Bayle et Jordi Savall ; Emiliano Gonzalez-Toro en concert et à la tête de son ensemble I Gemelli avec lequel il vient de mettre en boîte la fable de Monteverdi (parution à l'automne). 

Au rayon raretés, on guettera la Circé de Desmarest avec Gaëlle Arquez et Les Nouveaux Caractères ainsi que Le Destin du Nouveau Siècle, un opéra-ballet de Campra dont la partition a été retrouvée en 2015 – Patrick Bismuth et sa formation La Tempesta en assureront la création in loco. Huit ans après l’avoir dirigé à l’Opéra-Comique dans une production de Benjamin Lazar, Vincent Dumestre reprendra, seul cette fois, l’Egisto de Cavalli et Marc Mauillon de retrouver un héros littéralement dément. Autre avatar de la folie, le sensationnel Orlando de Christophe Dumaux aura pour partenaire l’Angelica superlative de Sophie Karthäuser. Reinoud Van Mechelen et Thomas Dolié s'affronteront dans le David et Jonathas de Charpentier accompagnés par les Pages de la Chapelle tandis que La Walkyrie (confiée à Sébastien Rouland) exaucera le vœu de Louis II de Bavière qui rêvait d’entendre Wagner à Versailles. 

Au sein d’une offre de concerts réellement foisonnante qui fait notamment la part belle à Charpentier, servi par William Christie et Sébastien Daucé (Histoires sacrées, Messe de Minuit, Les Plaisirs de Versailles) et aux grands motets (Lully, Clérambault, Rameau, Mondonville), épinglons un intrigant Trionfo romano de Corelli célébrant la guérison de Louis XIV qui sera donné dans le Péristyle du Grand Trianon et le premier projet d’envergure de Philippe Jaroussky en tant que chef : Il Primo omicidio d’Alessandro Scarlatti. La distribution promet beaucoup, des valeurs sûres (Sandrine Piau, Christophe Dumaux, Kresimir Spicer) entourant de jeunes talents (Paul-Antoine Benos Djian, Bruno de Sá et Yannis François). L’excitation de la découverte, en matière de répertoire comme d’interprètes, mais aussi le plaisir de réentendre d’inusables chefs-d’œuvre (la Saint-Jean par Gardiner, la Saint-Matthieu par Pichon, Les Quatre Saisons par Andrés Gabetta, le Stabat Mater de Pergolesi par Filippo Mineccia et Bruno de Sá) comme nos stars préférées (Franco Fagioli, Cecilia Bartoli ou Philippe Jaroussky) : il y en a pour tous les goûts, pour toutes les envies.   

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager