Forum Opéra

Hambourg 2017-18, entre enfer et paradis

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
12 avril 2017
Hambourg 2017-18, entre enfer et paradis

Infos sur l’œuvre

Détails

Est-ce une saison en enfer ou au paradis que propose l’Opéra d’état de Hambourg en 2017-18 ? Parsifal dirigé par Kent Nagano avec Andreas Schager dans le rôle-titre et le Requiem de Giuseppe Verdi feraient pencher pour la deuxième hypothèse si ce dernier ouvrage n’était mise en scène par le sulfureux Calixto Bieito. Il y a fort à parier que sexe, mensonge et vidéo devraient profaner la grand-messe verdienne. Avantage encore aux forces du mal avec la création allemande de Frankenstein, un opéra de Jan Dvorak (rien à voir avec Anton) et retour sur terre avec Il Ritorno d’Ulisse in Patria et Fidelio, confiés respectivement à Willy Decker et Georges Delnon. A signaler aussi, en plus de la vingtaine de titres au répertoire, Benjamin de Peter Ruzicka, le successeur en 2001 de Gérard Mortier à la direction artistique du Festival de Salzbourg. Plus d’informations sur staatsoper-hamburg.de.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>
Calixto Bieito © DR

Infos sur l’œuvre

Détails

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Enfin de quoi se réjouir des JO !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

[themoneytizer id="121707-28"]