Forum Opéra

Le Théâtre de l’Athénée repris par les Bouffes du Nord

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
9 septembre 2020
Le Théâtre de l’Athénée repris par les Bouffes du Nord

Infos sur l’œuvre

Détails

Selon un article du journal Les Echos, le Théâtre de l’Athénée-Louis Jouvet, actuellement dirigé par Patrice Martinet, sera repris par l’équipe du Théâtre des Bouffes du Nord. Les dessous de l’affaire sont pour le moins étonnants. Initialement, Patrice Martinet avait voulu mettre son théâtre à l’abri des promoteurs en plaçant le fonds de commerce dans une fondation (Groupama est le propriétaire des murs) et en confiant la responsabilité artistique au chef d’orchestre Maxime Pascal. Plusieurs mécènes s’étaient engagés à apporter leur appui financier. Mais Stéphane Lissner (à l’époque encore directeur de l’ONP) et Jean-François Dubos (ancien patron du directoire de Vivendi, aujourd’hui président de la 3e Scène de l’Opéra national de Paris) se seraient opposés à ce projet auprès de l’ancien ministre de la Culture, Franck Riester, Stéphane Lissner voulant reprendre cette salle mythique. Jack Lang et Jean-Jacques Aillagon ont alors appuyé Patrice Martinet auprès de Franck Riester. Mais en avril 2019, le directeur de l’Athénée apprend que Stéphane Lissner a été choisi par le ministre pour lui succéder. Histoire de mettre un peu de pression, le ministre menace le théâtre de suspendre le versement du solde de sa subvention annuelle si sa direction ne se met pas d’accord avec un repreneur. Finalement Patrice Martinet signe… mais avec l’équipe des Bouffes du Nord. La transaction se fait à un prix très inférieur à celui du marché (et surtout à celui qu’aurait pu lui proposer un promoteur immobilier) mais sous la condition expresse que les salariés de l’Athénée conservent leur emploi. Patrice Martinet pourra partir la tête haute après une ultime saison où il programmera en priorité les spectacles annulés à cause de la pandémie. Prochain rendez-vous musical avec l’opérette Normandie (et son tube « Ça vaut mieux que d’attraper la scarlatine ») de Paul Misraki et Henri Decoin, interprétée par la troupe des Frivolités parisiennes.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>
© Wikipedia

Infos sur l’œuvre

Détails

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Enfin de quoi se réjouir des JO !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

[themoneytizer id="121707-28"]