L’Œuf à voiles ressuscité par les Palétuviens

Par Laurent Bury | mar 05 Avril 2016 | Imprimer

L’Œuf à voiles est une opérette « miraculée ». Alors que le projet en remonte à 1933 et que la création aurait dû en avoir lieu en 1937, elle ne vit le jour que quarante ans après la date prévue. Séduit par le roman loufoque de l’humoriste Cami (1884-1958), le compositeur Guy Lafarge (1904-1990) voulut aussitôt en tirer un livret. Son opérette serait donnée aux Bouffes-Parisiens avec Dranem dans le rôle-principal, mais le projet fut contrarié par la mort de l’interprète, puis par la Deuxième guerre mondiale. Et c’est seulement en 1977 que René Terrasson en assura finalement la création à Nantes. La troupe amateur des Palétuviens – dont le nom, hommage à Toi c’est moi  de Moïse Simons, dit assez quel est son répertoire d’élection – vient de tirer de l’oubli cette partition, non pas dans une version réduite comme c’est souvent le cas, mais avec un véritable orchestre de vingt-trois musiciens, dirigé d'une main ferme par Sophie Puibaraud. Malgré sa gestation difficile, L’Œuf à voiles est une œuvre cocasse, typique de son époque avec ses rythmes sud-américains (l’opérette relate « la véritable découverte de l’Amérique par Christophe Colomb ») qui nous valent une irrésistible version latino de « J’ai du bon tabac », et l’on n’oubliera pas de sitôt les couplets « Je suis un idiot moins le quart ». Les sept représentations présentées au Théâtre Saint-Léon, à Paris, du 29 mars au 3 avril, étaient données au profit de deux associations humanitaires ; on espère que le spectacle connaîtra de nombreuses reprises.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager