Forum Opéra

L’opéra de Sydney veille sur ses fantômes

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
7 avril 2020
L’opéra de Sydney veille sur ses fantômes

Infos sur l’œuvre

Détails

C’est une vieille tradition théâtrale que de laisser une lumière allumée sur scène entre deux représentations, alors que la salle est plongée dans l’obscurité ; appelée « servante » en français, « Ghost light » en anglais, cette lampe permet autant aux techniciens de se repérer dans le noir que d’apaiser les fantômes qui rôderaient dans les coulisses…

Fidèle à cette tradition, l’Opéra de Sydney n’a pas éteint toutes ses lumières en cette période de confinement, mais a laissé une ampoule briller sur scène – une LED bien entendu : « Nous voulions être une lueur d’espoir pour toute la communauté artistique australienne » explique Ange Sullivan, chef du service éclairage. Un geste symbolique, en soutien à tous les artistes en cette période de crise, et qui exprime l’espoir du théâtre de rouvrir bientôt ses portes.

Ce qui n’empêche pas Ange Sullivan de penser aux fantômes qui hantent les lieux : « S’ils veulent jouer dans le théâtre il n’y a pas de problème – mais laissons une lumière pour qu’ils ne se cognent pas dans les décors ».

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
© Dean Lewins

Infos sur l’œuvre

Détails

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Merci de l’avoir réveillé !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

[themoneytizer id="121707-28"]