Offenbach interdit à Béziers : dura lex, sed lex

Par Christophe Rizoud | mer 05 Avril 2017 | Imprimer

L'écheveau fut difficile à démêler et s'il demeure quelques nœuds, on commence à mieux comprendre le principe du concours de chant de la ville de Béziers, soucieux de francité au point d'exiger des candidats sinon la nationalité française du moins un certificat de séjour en cours de validité et un diplôme obtenu en France. Autre condition vraisemblablement à l'origine des affirmations douteuses de l'article qui a mis le feu aux poudres (voir brève du 4 avril dernier) : la nécessité d'avoir à son répertoire quatre morceaux « dont deux obligatoirement d’un compositeur français chanté en français ». Renseignements obtenus, si Offenbach appartient cette dernière catégorie car naturalisé français, Meyerbeer, Verdi, Rossini ou encore Gluck en sont exclus, bien qu’ils aient composé des ouvrages dans la langue de Molière ayant largement contribué au rayonnement de la musique française. Dura lex, sed lex. Ajoutons que ce règlement étant prétendument antérieur à l’accession de Robert Ménard à la mairie de Béziers, il serait étranger aux positions nationalistes du FN, même s'il les rejoint dans leur intransigeance. Enfin, n'oublions le principal : féliciter les lauréats de cette 32e édition (voir palmarès ci-dessous).

Catégorie OPERETTE, OPERA-COMIQUE
        3ème Prix Irène Jaumillot à l'unanimité : Diane FOURES
        3ème Pris Irène Jaumillot à l'unanimité : Laura JARRELL
Catégorie OPERA
        1er Prix de la Ville de Béziers à la majorité : Cécilia ARBEL
        2ème Prix Pascal AGUGLIARO à l'unanimité : Anne-Marie CALLONI
        2ème Prix Pascal AGUGLIARO à l'unanimité : Yae-Eun SEO
        2ème Prix Pascal AGUGLIARO à l'unanimité : François ALMUZARA
        2ème Prix Pascal AGUGLIARO à l'unanimité : Young-Woo KIM
        3ème Prix Irène JAUMILLOT à l'unanimité : Julia PASTOR
        Prix d'encouragement à l'unanimité : Lauriane TREGAN-MARCUZ

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.