Forum Opéra

Dolce Pupillo (Luan Góes, Sonia Prina)

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
CD
23 février 2024
La voix impressionnante du contre-ténor Luan Góes

Note ForumOpera.com

4

Infos sur l’œuvre

Détails

Nicola Porpora
Aria « Empi se mai disciolgo »
Alessandro Scarlatti
Aria « Dormi o fulmine di guerra »
Georg Friedrich Haendel
Duetto « Son nata a lagrimar »
Aria “Furibondo spira il vento »
Sinfonia de l’acte 3 de l’opéra Alcina
Aria « Mi lusinga il dolce affetto »
Giovanni Bononcini
Ària « L’augelletto finché stretto nel suo carcere »
Duetto “Se t’aborro e la tua morte »
Antonio Vivaldi
Sinfonia de l’opéra Dorilla in Tempe RV 709
Aria “Gelido in ogni vena”
Johann Kapser Kerll
Sonata a due violone
Agostino Steffani
Récitatif “Ohimé, non più perdoni à un cieco error »
Aria « Deh, non far colle tue lagrime al mio cor la morte amara »
Aria « Lumi potete piangere »
Giovanni Legrenzi
Duetto « Pur ch’il fuoco ond’io m’inflammo »
Giovanni Paolo Colonna
Sinfonia de l’oratorio Il Mosé
Antonio Lotti
Aria « Discordi Pensieri »
Giacomo Carissimi
Duo « Rimanti in pace ormai »
Henrico Albicastro
Concerto Op 7 N°4 – 3e mvt: adagio

Luan Góes, contre-ténor
Sonia Prina, contralto

Les Furiosi Galantes
Directeur musical
Luan Góes

1 CD Indésens CALLIOPE Records (IC 030) de 79’02, enregistré à l’église de Sauveterre (France) du 11 au 17 juillet 2022

Vraiment découvert grâce à Radio France quand il avait participé le 27 mai dernier à l’émission « Génération France Musique » enregistrée en direct le samedi, le contre-ténor Luan Góes avait impressionné le public par l’ampleur de sa voix et la richesse de son timbre particulièrement velouté. Comme à l’accoutumée, il dirigeait, tout en chantant, son ensemble Les Furiosi Galantes. Capable d’infinies nuances ainsi que d’un dramatisme et d’une puissance pour le moins rare chez un contre-ténor, il était ce jour-là le partenaire idéal de la contralto italienne Sonia Prina, célèbre pour ses interprétations de musique baroque italienne (de Vivaldi en particulier) et d’opéras de Rossini (en particulier à la Scala et au Festival de Glyndebourne). Puis ce fut le concert au Château d’Aoste en juillet où Luan Góes subjugua un public pourtant peu accoutumé à la musique classique (quelle présence en scène !).  Son histoire mérite d’être racontée. Luan est brésilien. Après des années à la Maîtrise de Rio de Janeiro, le Théâtre Municipal de la ville l’avait engagé dans La Flûte Enchantée et dans le rôle-titre d’Amahl et les Visiteurs de la Nuit de Menotti. En 2012, les deux facteurs d’orgue français, alors en charge de l’installation du nouvel orgue de la cathédrale de Rio, l’entendent dans l’église baroque de la « Glória » qui domine la baie et alertent l’attaché culturel de l’ambassade de France. Un concert est aussitôt organisé pour récolter des fonds et lui permettre d’aller étudier à Paris. D’abord boursier à l’École Normale, Luan étudie ensuite à la Haute École de Genève avec Nathalie Stutzmann, qui lui enseigne une technique solide et avec qui sa voix se développe de manière impressionnante. Puis c’est la rencontre essentielle avec le contralto Sonia Prina dont l’enseignement sera déterminant dans son évolution. Luan Góes, désireux de toujours progresser, a trouvé là son mentor.

Le disque, paru le 16 février dernier chez Indésens Calliope, intitulé « Dolce Pupillo » (cher disciple), raconte cette histoire, à travers une sélection d’œuvres du XVIIe siècle italien, à une époque où la relation de maître à disciple était particulièrement étroite (on la retrouve dans l’alternance des plages). Le disque, remarquablement conçu et passionnant musicalement, donne une juste idée de ce que peut être un concert des Furiosi Galantes avec ses deux chanteurs solistes. Il commence par une sorte de feu d’artifice où fusent, dans la voix du contre-ténor, les périlleuses vocalises de l’air de Nicola Porpora extrait de son opéra Germanico in Germania (très peu enregistré) suivi par la lamentation poignante de l’oratorio Giuditta d’Alessandro Scarlatti interprétée par Sonia Prina. Particulièrement saisissant est « l’air du froid » extrait de l’opéra Farnace de Vivaldi (genre familier de l’époque baroque comme, trente ans auparavant, celui de Purcell), qui reprend ici le thème de l’hiver de ses Quatre Saisons. L’orchestre y est un partenaire idéal, particulièrement théâtral. Vivaldi était très proche de Giovanni Legrenzi dont le duo extrait de l’opéra Il Giustino (1683), petite merveille, est une première mondiale au disque, tout comme le duo de Giovanni Bononcini « Se t’aborro e la tua morte » qui achève brillamment le disque. Ce CD bénéficie de la prise de son de Michel Pierre et Etienne Collard, anciens partenaires réguliers de Nathalie Stutzmann à la Warner. Luan Góes sera en concert à la tête des Furiosi Galantes à l’église de Saint Louis en l’Île à Paris (75004) le vendredi 8 mars à 20h.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
CD Dolce Pupillo

Note ForumOpera.com

4

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Nicola Porpora
Aria « Empi se mai disciolgo »
Alessandro Scarlatti
Aria « Dormi o fulmine di guerra »
Georg Friedrich Haendel
Duetto « Son nata a lagrimar »
Aria “Furibondo spira il vento »
Sinfonia de l’acte 3 de l’opéra Alcina
Aria « Mi lusinga il dolce affetto »
Giovanni Bononcini
Ària « L’augelletto finché stretto nel suo carcere »
Duetto “Se t’aborro e la tua morte »
Antonio Vivaldi
Sinfonia de l’opéra Dorilla in Tempe RV 709
Aria “Gelido in ogni vena”
Johann Kapser Kerll
Sonata a due violone
Agostino Steffani
Récitatif “Ohimé, non più perdoni à un cieco error »
Aria « Deh, non far colle tue lagrime al mio cor la morte amara »
Aria « Lumi potete piangere »
Giovanni Legrenzi
Duetto « Pur ch’il fuoco ond’io m’inflammo »
Giovanni Paolo Colonna
Sinfonia de l’oratorio Il Mosé
Antonio Lotti
Aria « Discordi Pensieri »
Giacomo Carissimi
Duo « Rimanti in pace ormai »
Henrico Albicastro
Concerto Op 7 N°4 – 3e mvt: adagio

Luan Góes, contre-ténor
Sonia Prina, contralto

Les Furiosi Galantes
Directeur musical
Luan Góes

1 CD Indésens CALLIOPE Records (IC 030) de 79’02, enregistré à l’église de Sauveterre (France) du 11 au 17 juillet 2022

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Le défi Mozart
Golda SCHULTZ, Antonello MANACORDA
CD