Forum Opéra

Ariettes à l'ancienne (Melody Louledjan, Giulio Zappa)

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
CD
13 mai 2022
A tout péché, miséricorde

Note ForumOpera.com

2

Infos sur l’œuvre

Détails

Gioachino Rossini

Ariette à l’ancienne

Ariette villageoise

L’Orpheline du Tyrol

Chanson de Zora

L’amour à Pekin

Amour sans espoir

Au chevet d’un mourant

Adieux à la vie

A Grenade

L’âme delaissée

La Grande Coquette

La Légende de Marguerite

Nizza

Le dodo des enfants

La chanson du bébé

Melody Louledjian, soprano

Giulio Zappa, piano

Enregistré en août 2021 au Studio Alys (Manteyer)

Durée : 69’42

Klarthe / Arts et Musique en Provence 2022

Révélés dans leur ampleur par la Fondation Rossini au tournant des années 1950 – quatorze volumes, plus de 150 pièces –, les Péchés de Vieillesse connaissent aujourd’hui un regain d’intérêt. Pourquoi ? A vrai dire, on s’interroge. Leur variété. Leur facilité. Leur humour, souvent. Leur poésie, soit. Leur ambiguïté, admettons. De là à les placer en orbite dans une « galaxie de musique » comme le suggère Roberta Pedrotti dans le livret d’accompagnement trilingue de ce nouvel album de Melody Louledjian et Giulio Zappa, il y a un fossé à franchir, ou pas. A tout péché, miséricorde, dit le proverbe.

Composées entre 1857 et 1868  par Rossini, ces pièces ne nous semblent pas avoir eu d’autres ambitions que de divertir les habitués de ses salons parisiens. Le programme en retient quinze, représentatives de la diversité du corpus, de la simplicité bucolique des ariettes sur les textes de Jean-Jacques Rousseau, à l’humeur potache de La Chanson du bébé – « Atchi ! Papa, maman, caca ». Est-ce assez pour nous convaincre de leur valeur musicale ? Pas forcément. Mais suffisamment distrayant pour que leur écoute procure un indiscutable bien-être musical. Que demander de plus ?  

Melody Louledjian place au service de ces partitions la pulpe d’un soprano lyrique et, de son propre aveu, le rubato nécessaire pour en traduire la fantaisie – par rubato, comprendre une certaine liberté rythmique destinée à donner « l’illusion d’une musique quasi-improvisée ». Au piano, Giulio Zappa explique rechercher, par une utilisation modérée de la pédale, un son plus proche de celui de Mendelssohn, Schubert ou Weber que de Schumann ou Liszt, « d’une théâtralité discrète, suggéré et jamais déclaré ». C’est dire que sous couvert de légèreté, cet enregistrement ne laisse rien au hasard.

La principale difficulté pour la chanteuse reste de concilier bel canto et diction – le français comprend 16 voyelles phonétiques, contre sept pour l’italien, rappelle Melody Louledjian. La recherche de rondeur et d’homogénéité s’exerce parfois au détriment du texte et de sa couleur, avec à la longue une inévitable impression de monotonie. C’est pourquoi certains labels préfèrent confier l’interprétation de ces mélodies à différents interprètes afin d’en varier le ton et les effets. A l’écoute de cet album, si scrupuleusement réalisé soit-il, il est difficile de ne pas leur donner raison.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
ariettes-a-l-ancienne

Note ForumOpera.com

2

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Gioachino Rossini

Ariette à l’ancienne

Ariette villageoise

L’Orpheline du Tyrol

Chanson de Zora

L’amour à Pekin

Amour sans espoir

Au chevet d’un mourant

Adieux à la vie

A Grenade

L’âme delaissée

La Grande Coquette

La Légende de Marguerite

Nizza

Le dodo des enfants

La chanson du bébé

Melody Louledjian, soprano

Giulio Zappa, piano

Enregistré en août 2021 au Studio Alys (Manteyer)

Durée : 69’42

Klarthe / Arts et Musique en Provence 2022

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

L’arbre généalogique de Wagner
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

L’arbre généalogique de Wagner
Christophe ROUSSET, Michael SPYRES
CDSWAG