Forum Opéra

Le Nozze di Figaro

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
CD
8 août 2018
Intégral de chez intégral !

Note ForumOpera.com

3

Infos sur l’œuvre

Commedia per musica en quatre actes de W.A. Mozart

Livret de Lorenzo da Ponte d’après Le Mariage de Figaro, ou la Folle Journée de Beaumarchais

Création au Burgtheater de Vienne le 1er mai 1786

Détails

Il conte Almaviva
Lucio Gallo

La contessa Almaviva
Karita Mattila

Susanna
Marie McLaughlin

Figaro
Michele Pertusi

Cherubino
Monica Bacelli

Dottore Bartolo
Angelo Nosotti

Marcellina
Nicoletta Curiel

Barbarina
Laura Cherici

Don Basilio
Ugo Benelli

Antonio
Giorgio Tadeo

Orchestre et Choeurs du Maggio Musicale Fiorentino

Direction musicale
Zubin Mehta

3 CD Sony Classical 19075810812

Enregistré au Teatro Verdi de Florence du 29 novembre au 13 décembre 1992

184′ 31″

Les enregistrements des Nozze di Figaro se comptent par dizaines, et nombreux sont ceux qui font figure de références, totalement impossibles à départager, et couvrant un large éventail d’approches stylistiques. Sans atteindre les sommets de la discographie, cette version enregistrée en 1992 ne manque pas d’intérêt et sa réédition en est bienvenue. La distribution fait la part belle aux jeunes talents pour les rôles principaux, et plus généralement aux chanteurs italiens, et ceux-ci ont été préalablement rodés à la scène. Il s’en suit que nous avons souvent l’impression d’entendre une représentation en direct, mais avec la qualité d’une prise de son studio. Lucio Gallo est un magnifique Comte Almaviva, chanteur-acteur, superbe de style. Le baryton italien n’a que 33 ans et n’a pas encore gâché sa voix en abordant des rôles plus lourds. Les moyens sont alors formidables, et l’une des surprises de cet enregistrement est de nous offrir, en appendice, une version alternative de l’air « Hai già vinta la causa » datant de 1789, et attribuée à Mozart, qui sollicite le registre aigu du chanteur au travers d’une bonne demi-douzaine de sol aigus offerts avec un aplomb et une assurance phénoménale. Michele Pertusi (27 ans) est un Figaro aussi superbement chantant, expressif mais sans outrances dramatiques. Il est toutefois dommage que les timbres de ces deux artistes soient insuffisamment différenciés. La Susanna de Marie McLaughlin (38 ans cette fois) ne se situe pas au même niveau. On sent que le personnage est bien rodé, la musicalité de l’artiste est indéniable, mais il y a un certain manque d’originalité dans cette interprétation et le timbre du soprano écossais est un peu passe-partout. Voir affichée Karita Mattila en Comtesse est une surprise pour l’auditeur d’aujourd’hui, habitué à entendre le soprano finnois dans des ouvrages bien plus dramatiques. A 32 ans, la voix se révèle d’une magnifique fraîcheur et la chanteuse nous offre d’indéniables beautés dans ces airs, de superbes piani, un timbre opulent, mais avec déjà parfois des approximations dans la justesse et un aigu en force. Monica Bacelli n’a pas trente ans, mais son Cherubino est déjà un peu trop mature, tant vocalement que dramatiquement. Laura Cherici offre toute la fraîcheur attendue en Barbarina. Pour une fois, l’air de Marcellina, « Il capro e la capretta » à l’acte IV, n’est pas coupé : on s’en réjouit d’autant plus que Nicoletta Curiel en interprète impeccablement les coloratures. De même, le vétéran Ugo Benelli se voit confier la rare opportunité de défendre, avec talent, l’air de Basilio, toujours à l’acte IV, et généralement coupé lui aussi.

La direction de Zubin Mehta est une autre des bonnes surprises de cet enregistrement, dans une interprétation qu’on pourrait qualifier d’italienne, à la Riccardo Muti, un entre-deux entre une certaine tradition germanique ou viennoise et les approches modernes issues du baroque. La baguette est souvent nerveuse, mais fluide et légère, avec une pâte orchestrale plutôt classique (Mehta ne va pas chercher à faire ressortir systématiquement des contrechants par exemple, mais il lui arrive de le faire). On lui saura particulièrement gré d’avoir rétabli les passages habituellement coupés (outre ceux précités, un finale de l’acte II un peu plus développé) : il est tout de même incroyable de constater que le monde musical s’accorde depuis des décennies à qualifier Mozart de génie, tout en continuant sans remords à couper dans ses partitions !

 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
2432648-gf

Note ForumOpera.com

3

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Commedia per musica en quatre actes de W.A. Mozart

Livret de Lorenzo da Ponte d’après Le Mariage de Figaro, ou la Folle Journée de Beaumarchais

Création au Burgtheater de Vienne le 1er mai 1786

Détails

Il conte Almaviva
Lucio Gallo

La contessa Almaviva
Karita Mattila

Susanna
Marie McLaughlin

Figaro
Michele Pertusi

Cherubino
Monica Bacelli

Dottore Bartolo
Angelo Nosotti

Marcellina
Nicoletta Curiel

Barbarina
Laura Cherici

Don Basilio
Ugo Benelli

Antonio
Giorgio Tadeo

Orchestre et Choeurs du Maggio Musicale Fiorentino

Direction musicale
Zubin Mehta

3 CD Sony Classical 19075810812

Enregistré au Teatro Verdi de Florence du 29 novembre au 13 décembre 1992

184′ 31″

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Merci de l’avoir réveillé !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Abouti et nécessaire
Livre
Merci de l’avoir réveillé !
Tassis CHRISTOYANNIS, Véronique GENS, György VASHEGYI
CDSWAG