Forum Opéra

Dessay Legrand Entre elle et lui

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
CD
16 novembre 2013
Quand Dessay devient la fée des lala

Note ForumOpera.com

4

Infos sur l’œuvre

Détails

Entre elle et lui
Natalie Dessay sings Michel Legrand

Chanson de Delphine (Les Demoiselles de Rochefort)
Le Cinéma
Chanson de Delphine à Lancien (Les Demoiselles de Rochefort)
Papa Can You Hear Me ? (Yentl)
Recette pour un cake d’amour (Peau d’âne)
La valse des lilas
Les moulins de mon cœur (L’Affaire Thomas Crown)
L’âme sœur à l’hameçon
What Are You Doing The Rest Of Your Life ?
Chanson des jumelles (Les Demoiselles de Rochefort)
Le rouge et le noir
Conseils de la fée des lilas (Peau d’âne)
Duo de Guy et Geneviève (Les Parapluies de Cherbourg)
La chanson de Louba
La chanson
Paris violon
The Summer Knows (Un Été 42)
Mon dernier concert

Natalie Dessay : chant
Michel Legrand : piano et chant
Pierre Boussaguet : contrebasse
François Laizeau : batterie
Patricia Petibon : chant
Laurent Naouri : chant
Catherine Michel : harpe

Enregistré en février 2013 au studio Davout à Paris et en juillet 2013 au studio Guillaume Tell à Suresnes

1 CD ERATO 50999 934145 2 4 – durée 65’32

 

Le battage médiatique autour de cet album est depuis quelque temps tellement intense qu’il semble désormais difficile d’en ignorer l’existence. C’est le fruit d’une rencontre quasi filiale entre Natalie Dessay, qui veut désormais se consacrer à autre chose que la scène lyrique, et Michel Legrand, compositeur de chansons, de musiques de films triplement oscarisé, jazzman (il a fait jouer Miles Davis) et chanteur qu’on ne présente plus. Le programme nous propose une sélection de tubes du musicien et nous passons de titres écrits pour Claude Nougaro (Le cinéma, Le rouge et le noir…) à des chansons tirées des comédies de Jacques Demy et de films américains (Les parapluies de Cherbourg, Les Demoiselles de Rochefort, Peau d’âne, L’Affaire Thomas Crown, Un Été 42, Yentl) ou d’autres encore à peine moins connues.

L’accompagnement n’a rien de superlatif, bien au contraire, puisqu’il est ici constitué d’un classique trio de jazz : piano, contrebasse et batterie qui sait parfaitement servir d’écrin aux voix qu’il est chargé de soutenir. Les trois musiciens, virtuoses, ne tirent jamais la couverture à eux, même si ponctuellement ils se font remarquer en remplissant les silences des voix.

Pour Natalie Dessay, le challenge principal a été de passer le plus souplement possible de sa voix « d’opéra » habituelle à une voix plus blanche, convenant mieux au répertoire qu’elle s’est décidée à défendre. Globalement, le pari est réussi même si par endroits, certains enchaînements de notes sans doute peu confortables à exécuter font ressortir immédiatement la fabuleuse technique de la chanteuse. Là où la Dessay est véritablement bluffante, c’est qu’elle parvient à nous transmettre énormément d’émotion (la chanson qui commence le disque en est un bon exemple), ce que ses collègues cantatrices ayant tenté des aventures musicales semblables n’ont que trop peu réussi à faire. L’ensemble est donc une incontestable réussite (écoutez Les conseils de la fée des lilas, c’est sobre, juste, magnifique).

Quelques duos parsèment également le disque. Le premier est avec Michel Legrand sur La Valse des Lilas et il faut avouer qu’il passe assez bien. Toujours avec les mêmes, Les Moulins de mon cœur est un peu moins convaincant, surtout sur la fin où les deux chanteurs se répondent rapidement, la voix masculine accusant tout de même son âge, ce que l’on ne peut lui reprocher. Dans un autre genre, La Chanson des Jumelles bénéficie de la présence de Patricia Petibon qui a été visiblement moins à l’aise dans le fait de « brider » sa voix et qui nous donne une Delphine peut-être un peu trop lyrique. Un des autres titres incontournables de la production de Michel Legrand est le duo a priori lacrymogène des Parapluies de Cherbourg, entre Guy et Geneviève. Natalie Dessay a ici fait appel à Laurent Naouri – son époux à la ville – et le résultat, évitant tout pathos inutile, est là aussi vraiment très beau. Pour finir l’album, la harpiste Catherine Michel (Mme Michel Legrand), se joint au trio et à Natalie Dessay pour interpréter une émouvante chanson posthume de Claude Nougaro, Mon Dernier Concert.

Un répertoire en or servi par des musiciens du même métal (et sur un enregistrement Erato) ; que demander de mieux ?

 

___

Commander ce CD !

 

 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>
michel_legrand_natalie_dessay_erato_entre_elle_et_lui-1

Note ForumOpera.com

4

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Entre elle et lui
Natalie Dessay sings Michel Legrand

Chanson de Delphine (Les Demoiselles de Rochefort)
Le Cinéma
Chanson de Delphine à Lancien (Les Demoiselles de Rochefort)
Papa Can You Hear Me ? (Yentl)
Recette pour un cake d’amour (Peau d’âne)
La valse des lilas
Les moulins de mon cœur (L’Affaire Thomas Crown)
L’âme sœur à l’hameçon
What Are You Doing The Rest Of Your Life ?
Chanson des jumelles (Les Demoiselles de Rochefort)
Le rouge et le noir
Conseils de la fée des lilas (Peau d’âne)
Duo de Guy et Geneviève (Les Parapluies de Cherbourg)
La chanson de Louba
La chanson
Paris violon
The Summer Knows (Un Été 42)
Mon dernier concert

Natalie Dessay : chant
Michel Legrand : piano et chant
Pierre Boussaguet : contrebasse
François Laizeau : batterie
Patricia Petibon : chant
Laurent Naouri : chant
Catherine Michel : harpe

Enregistré en février 2013 au studio Davout à Paris et en juillet 2013 au studio Guillaume Tell à Suresnes

1 CD ERATO 50999 934145 2 4 – durée 65’32

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Enfin de quoi se réjouir des JO !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Enfin de quoi se réjouir des JO !
Maïté BEAUMONT, Rocio PÉREZ, Joshua LOVELL
CDSWAG