Pour un plaisir rafraîchissant

Un orage d'avril

Par Yvan Beuvard | mar 05 Avril 2016 | Imprimer

Si le canon – galvaudé – lui a rendu sa célébrité, Pachelbel demeure largement méconnu en dehors de son œuvre pour clavier. Mêlant les influences française, italienne et allemande, son art fait de douceur et d’élégance, sa science aboutie n’ont pas été sans influencer le fils de son ami Ambrosius Bach. Son catalogue, trop délaissé, abonde en pièces vocales, les oeuvres pour clavecin ou orgue ayant éclipsé le reste de son abondante production. 

L’enregistrement que vient de réaliser Amandine Beyer, dirigeant ses Gli incogniti de l’archet, avec le ténor Hans Jörg Mammel, revisite un répertoire oublié depuis plus de vingt ans par le disque (Seifert et son London Baroque chez Harmonia mundi, déjà), et nous permet de découvrir cinq pièces vocales  sans ambition autre que le plaisir partagé.

Les parties instrumentales, des suites pour deux violons et basse continue (extraites du recueil Musikalische Ergötzung, soit Divertissement musical), dépourvues de hardiesse, atteignent parfaitement leur objectif. Servies avec virtuosité, mais aussi humilité et engagement, par les cordes d’Amadine Beyer, elles prennent des couleurs ravissantes, sur des rythmes renouvelés. L’incontournable canon complète l’enregistrement, d’une liberté et d’une dynamique rares.

Les chants confiés à Hans Jörg Mammel apportent une note originale à ce programme et permettent d’éviter la lassitude. Ils sont simples, strophiques et de circonstance. La voix est égale, claire, les phrases sont bien conduites. L’intelligibilité du texte dispense les germanistes de recourir au livret.

La prise de son, fine, avec une restitution fidèle dans ses couleurs mais aussi une spatialisation réelle, n’appelle que des éloges. Le livret, riche et bien documenté, comportant les textes chantés et leur traduction, se signale en outre par une introduction pertinente. Amandine Beyer et Baldomero Barciela y soulignent le foisonnement de ces miniatures musicales, comme dans la Kermesse héroïque (le film de Feyder) ou dans les tableaux des Brueghel. Un rafraîchissement tonique, sain, à consommer sans modération.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.