Forum Opéra

PUCCINI, Tosca — Lille

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Spectacle
3 juin 2021
Tosca poignardant l’épidémie

Note ForumOpera.com

3

Infos sur l’œuvre

Mélodrame en trois actes
Livret de Giuseppe Giacosa et Luigi Illica d’après la pièce de Victorien Sardou
Création le 14 janvier 1900 à Rome, Teatro Costanzi

Détails

Mise en espace
Olivier Fredj

Lumières
Nathalie Perrier

Floria Tosca
Joyce El-Khoury

Mario Cavaradossi
Jonathan Tetelman

Scarpia
Gevorg Hakobian

Cesare Angelotti
Patrick Bolleire

Spoletta
Luca Lombardo

Sciarrone
Matthieu Lécroart

Le sacristain
Frédéric Goncalvez

Le geôlier
Laurent Herbaud

Chœur de l’Opéra de Lille, Jeune chœur des Hauts-de-France
Chefs des chœurs
Yves Parmentier, Pascale Diéval-Wils

Orchestre National de Lille / Région Hauts-de-France
Direction musicale
Alexandre Bloch

Lille, Opéra, 29 mai 2021, 18h00

Il y a des soirs comme ça où l’opéra, ça parait simple : prenez de bons chanteurs, un orchestre en forme, un chef plein d’allant, une mise en espace digne et sobre et n’était-ce la salle aux trois-quart vide pour cause de Coronavirus, l’expérience serait exquise. La mise en espace d’Olivier Fredj, prévue pour la captation vidéo est un modèle du genre : elle est traditionnelle sans être didascalique, elle est moderne sans être abrasive et dans ce grand plateau vide elle se concentre sur la direction d’acteurs dans un dispositif élégant.

La star de la soirée, c’est le ténor Jonathan Tetelman, sorte de Franco Corelli qui aurait mangé du Jonas Kaufmann au petit déjeuner. Chant ample et rayonnant, d’une facilité presque nonchalante de la cave au plafond et qui – en plus – se prélasse dans des pianissimi d’une grâce soyeuse. À côté de cette bête de scène, comment exister ? Joyce El-Khoury a trouvé la parade : assumer crânement son rôle des graves du I à l’aigu victorieux du III tout en incarnant une Tosca humaine, sans chichis ni radadas, moderne mais jalouse et belle en scène jusqu’à son improbable mort (on ne spoile pas) qu’elle rend émouvante. 

Le Scarpia de Gevorg Hakobyan est très très méchant et très très roué. Il se trouve qu’il est également très très sonore, ce qui le situe dans la bonne tradition des Scarpia-colonne-de-son, brute épaisse pre-#MeToo qui ne vole pas son coup de couteau à beurre dans la vésicule biliaire. C’est grand plaisir que ce chant généreux. Notons au passage un Patrick Bolleire, plus Jochanaan-hirsute que dissident moribond, une apparition sympathique de Luca Lombardo en Spoletta de luxe et un pasteur comptant triple, interprété par trois jeunes filles justes et émouvantes.

Reste la question de l’Orchestre National de Lille, sous la direction de son chef Alexandre Bloch. Dans la composition de salle Corona-friendly, les musiciens occupent le parterre, ce qui est fatal pour les quelques spectateurs qui souffrent d’une dynamique sonore contrariée, façon Mondrian. En réalité, depuis le troisième balcon, il est difficile de se faire une idée précise du travail des musiciens. Les timbres tourbillonnent dans tous les sens. Mais le spectacle, rappelle Caroline Sonrier, est conçu pour la télévision. Gageons que les micros seront de meilleurs témoins que nous oreilles mal placées. Ces réserves, assurément, disparaîtront sur petit et grand écran pour faire place à l’incroyable vista des musiciens qui emballent ce drame avec une fulgurance qui humecte le fond des yeux.

____

A voir jusqu’au 10 juin 2020 sur la chaîne youtube de l’Opéra de Lille

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.

Note ForumOpera.com

3

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Mélodrame en trois actes
Livret de Giuseppe Giacosa et Luigi Illica d’après la pièce de Victorien Sardou
Création le 14 janvier 1900 à Rome, Teatro Costanzi

Détails

Mise en espace
Olivier Fredj

Lumières
Nathalie Perrier

Floria Tosca
Joyce El-Khoury

Mario Cavaradossi
Jonathan Tetelman

Scarpia
Gevorg Hakobian

Cesare Angelotti
Patrick Bolleire

Spoletta
Luca Lombardo

Sciarrone
Matthieu Lécroart

Le sacristain
Frédéric Goncalvez

Le geôlier
Laurent Herbaud

Chœur de l’Opéra de Lille, Jeune chœur des Hauts-de-France
Chefs des chœurs
Yves Parmentier, Pascale Diéval-Wils

Orchestre National de Lille / Région Hauts-de-France
Direction musicale
Alexandre Bloch

Lille, Opéra, 29 mai 2021, 18h00

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

L’arbre généalogique de Wagner
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Réjouissante soûlographie
Pietro SPAGNOLI, Carolina LÓPEZ MORENO, Marianna PIZZOLATO
Spectacle