Sur les ondes lyriques en septembre 2020

Par Marie-Laure Machado | sam 05 Septembre 2020 | Imprimer

« Quoiqu’il advienne, nous serons là » semble nous dire, en bloc, notre monde lyrique. La mecque du baroque se crée à Bayreuth, les casts vocaux sont des plus flambants, avec cascades de vitamines musicales à Orange, casinos virtuels, reines magnétiques ou princesse d’opérette, des ondes lyriques de septembre ô combien émouvantes.


Dernière minute

Vous trouverez les « Dernière minute », une fois par semaine, dans notre rubrique « Brèves ».


►Du jeudi 4 au vendredi 25 septembre, 19h CET, Operavision : Orphée et Eurydice (4 sept.) - Le Joueur (11 sept.) – Euryanthe (18 sept.) – Récital Aleksandrs Antonenko (22 sept.) – Récital Marina Rebeka (25 sept.) 

►Samedi 5 septembre, 18h30 CET, Bayerischestaatsoper.tv, Arteconcert : Marko Nikodijevic, Bellini, Bizet, Donizetti, Verdi, Puccini, « 7 Deaths of Maria Callas » - Munich, Staatsoper, directs 2020

« 7 Deaths of Maria Callas », création entre opéra et performance, nous est retransmise quatre jours après sa 1ére mondiale. Marina Abramovic, « grand-mère de la performance » comme elle aime s’appeler, en est l'auteure, metteure en scène, décoratrice et actrice-performeuse. Moins neuf que radical, le fond de l’œuvre veut démontrer que art et vie personnelle de l’artiste sont identiques, que le destin des personnages de la Callas est semblable à son destin privé. Très originale, la forme montre d’abord 7 airs, des plus célèbres, où les héroïnes meurent par amour, interprétés en version concert par Parc Hera Hyesang (Violetta), Selene Zanetti (Tosca), Leah Hawkings (Desdemona), Kiandra Howarth (Cio-Cio-San), Nadezhda Karyazina (Carmen), Adela Zaharia (Lucia), Lauren Fagan (Norma). Simultanément, dans 7 vidéos, M.Abramovic joue Maria Callas dans la mort de l’héroïne, tuée à chaque fois par le même homme, Aristote Onassis (William Defoe) ; les scènes étant reliées par les compositions de Marko Nikodijevic. Puis, seule en scène, M.Abramovic est « La Divina », mourant dans son appartement parisien en 1977, avec 20 minutes de musique de Nikodijevic, qui aime fusionner structures et tonalités du classique à la musique électronique ; le tout est dirigé par Yoel Gamzou.

►Du samedi 5 au lundi 14 septembre, MET-streaming : Porgy and Bess (5 et 6 sept.) – The Tempest (7 sept.) – Manon (8 sept.)  – Roméo et Juliette (9 sept.) – La Damnation de Faust (10 sept.) – Cendrillon (11 sept.) – Les Pêcheurs de Perles (12 sept.) – Les Troyens (13 sept.) – Werther (14 sept.)

►Samedi 5 septembre, 20h CET, Musiq3 : Giuseppe Verdi, Il Corsaro – Varsovie, Wielki Theatre, 2019

►Samedi 5 septembre, 22h30 CET, RAI3-radio : Perez, Motet Sancti Michaelis Archangeli - Haendel, Salve Regina - D’Astorga, Stabat Mater – Turin, Teatro Regio, Mito Settembre Musica, direct 2020

►Samedi 5 septembre, 05h CET, Arteconcert : Ludwig van Beethoven, Fidelio – Berlin, Deutsche Oper, 1969

►Samedi 5 septembre, 19h30 CET, Ö1-radio : Gioachino Rossini, Il Turco in Italia – Milan, Teatro alla Scala, 2020

►Samedi 5 septembre, 20h CET, France-Musique : Georg Friedrich Haendel, Agrippina – Londres, ROH, 2019

►Dimanche 6 septembre, 00h10 CET, France3.tv, France.tv : Martin Matalon, L’Ombre de Venceslao – Toulouse, Théâtre du Capitole, 2017

►Dimanche 6 septembre, 20h30 CET, RAI3-radio : Concert de l’ensemble Musica Antigua Ars Longa – Teresa Paz – Vienne, Konzethaus, Resonanzen Festival, 2020

►Dimanche 6 septembre, 18h CET, Arte.tv, Arteconcert : Giuseppe Verdi, Messa da Requiem – Milan, Teatro alla Scala, 2020

►Dimanche 6 septembre, 19h40 CET, StaatsoperBerlin-streaming : Ludwig van Beethoven, Symphonie n°9 – Berlin, Staatsoper Unter Den Linden, direct 2020

►Dimanche 6 septembre, 21h CET, PBZ-Classical-radio : Camille Saint-Saëns, Le Timbre d’Argent – Collection « Opéras français » - Bru Zane – Volume 25 - 2020    

►Lundi 7 septembre, 19h CET, Ö1-radio : Giacomo Puccini, Madama Butterfly – Vienne, Staatsoper, première – direct - 2020  et aussi samedi 19 septembre, 20h CET, France-Musique

►Du mardi 8  au lundi 14 septembre, sur facebook-BayreuthBaroque : Delphine Galou (20h30 CET, 8 septembre)Porpora, « Carlo Il Calvo » (20h30 CET, 9 et 10 septembre, en 2 parties)  - Vinci, « Gismondo, Re di Polonia » (18h CET, 11 septembre, concert)  - Vivica Genaux (21h30 CET, 12 septembre)  – Romina Basso (20h30 CET, 13 septembre)  – Jordi Savall (20h30 CET, 14 septembre)et 8 septembre, 18h CET, BRKlassik-radio : « Carlo Il Calvo » et aussi 11 septembre, 18h CET, BRKlassik-streaming,  BRKlassik-radio : « Gismondo, Re di Polonia » - Festival Bayreuth Baroque, directs 2020

Il y a maintenant deux mecques à Bayreuth : celle des pèlerins, chercheurs d’anneaux d’or wagnérien, et celle des dévots aux plus débordantes rococoteries musicales, que le « Bayreuth Baroque Opera Festival » s’adonne à créer pour eux, à partir de cette année. Si flux continus et leitmotivs du génial Wagner restent sur la colline verte mais bigrement sacrée, virtuosités opulentes, ornementations torrentielles comme voluptueuses volutes de l’opera seria et autres œuvres des 17 et 18émes baroques retournent à l’un des plus éblouissants théâtres de style rococo, l’Opéra des Margraves (1748), que fit construire Frédérique Sophie Wilhelmine de Prusse , grande mécène des arts et compositrice. Concrétisant un de ses rêves, le formidable contre-ténor Max-Emmanuel Cenčić a composé un programme passionnant de récitals ou concerts à thèmes et d’opéras, retransmis en grande partie en facebook-live, avec des baroqueux des plus distingués, dont Franco Fagioli, Julia Lezhneva, George Petrou, Yuriy Mynenko, Aleksandra Kubas-Kruk, pour ne citer qu’eux… Longue vie au Bayreuth Baroque ! Distributions et détails sur le site du festival.  

►Mardi 8 septembre, 20h CET, France-Musique : Georg Friedrich Haendel, Messiah – Melk, Abbaye, 2019

►Mardi 8 septembre, 19h30 CET, Ö1-radio :  L'ubica Čekovská, « Impresario Dotcom » - Bregenz, Festival Hall, 2020

►Mercredi 9 septembre, 19h30 CET, medici.tv : Knussen, Turnage, Britten, Concert S.Rattle - L.Crowe – A.Clayton – R.Watkins – Londres, LSO St Luke’s, direct 2020

►Mardi 11 septembre, 19h CET, Operavision : Sergueï Prokofiev, Le Joueur – Vilnius, Opéra National de Lituanie, 2020

« …nul rejet chez lui. Ni du mélodieux, ni du tonal, ni du poétique. Mais un travail de ce mélodieux, tonal, poétique, avec le cogné, dissonant, mécanique, contrasté. (…) une musique à la fois chantante et brutale, poétique et virulente. » écrit Laetitia Le Guay, dans sa très incisive biographie de Prokofiev chez Actes-Sud ; une de ses définitions de l’écriture musicale de ce « joueur d’échecs inlassable », en adéquation avec son opéra Le Joueur. Ici, mise en scène, opéra et roman de Dostoïevski s’accordent idéalement. Si nous découvrons, au prélude orchestral, la vie d’un vrai casino, en vidéo, le metteur en scène Vasilij Barchatov convertit la Roulettenburg dostoïevskienne en immeuble pour classes moyennes, où l’on peut observer frénésie, égarements, puis ruine de tous ces addicts aux jeux d’argent, sur écrans aujourd’hui… Une intelligente modernisation, où brille une distribution à l’engagement total : Asmik Grigorian (Polina), Dmitrij Golovnin (Alexei), Vladimiras Prudnikovas (Le Général), Ieva Prudnikovaité (Blanche), Tomas Pavilionis (Le Marquis), et Steponas Zonis (Mr.Astley), sous la direction magistrale de Modestas Pitrènas.

► Vendredi 11 septembre, 21h CET, France3.tv, France-Musique, France.tv : Musiques en Fête – Orange, Théâtre Antique, directs 2020

« Quoiqu’il advienne nous serons là, pour vous ouvrir les horizons bleus de la Musique », semble nous dire Musiques en Fête, qui célèbre ses 10 ans cette année. Riche, par ses tableaux en cascades, son charme et sa rigueur, pimpante, avec ses artistes très engagés, notre soirée est présentée par Judith Chaine et Cyril Féraud, avec, sur scène : Florian Sempey, Thomas Bettinger, Claudio Capeo, Sara Blanch Freixes, Jérôme Boutillier, Alexandre Duhamel, Julien Dran, Julie Fuchs, Mélodie Louledjian, Héloïse Mas, Patrizia Ciofi, Fabienne Conrad, Marina Viotti, Florian Laconi, Amélie Robins, Béatrice Uria-Monzon, Marc Laho, Jeanne Gérard, Anandha Seethaneen, Jean Teitgen, le Chœur de l’Opéra de Monte Carlo, (Chef de chœur : Stefano Visconti), la Maîtrise des Bouches-du-Rhône, les élèves des classes CHAM du collège de Vaison la Romaine, les jeunes talents de Pop the Opera, les chorégraphies de Stéphane Jarny,  l’Orchestre national de Montpellier Occitanie,  que dirigent Luciano Acocella et Didier Benetti. Une émission vitaminée, revigorante, d’airs d’opéra, opérette, comédies musicales, ainsi que de musiques traditionnelles et de chansons françaises.

►Samedi 12 septembre, 02h CET, medici.tv : Beethoven, Mozart, Concert K.Gauvin – MN.Lemieux – A.Moisan – B.Labadie – Montréal, Maison Symphonique, direct 2020

►Samedi 12 septembre, 21h CET, OperaStreamingEmiliaRomagna : Rossini, Verdi, Beethoven, Récital L.Nucci – S.Della Benedetta – AM.Chiuri – M.Ciapone – G.Dallavalle – C.Casati – Piacenza, Palazzo Farnese, direct 2020

►Samedi 12 septembre, 20h CET, France-Musique, BRKlassik-radio : « Last Night of the Proms 2020 » - Londres, Royal Albert Hall, direct 2020

►Du dimanche 13 au mercredi 30 septembre, 14h30 ou 20h30 CET, sur WigmoreHall-streaming : « New Autumn Series » - Concerts de chant – piano ou luth – Londres, Wigmore Hall, directs 2020

Quelle joie ! Le Wigmore Hall a annoncé récemment une nouvelle série de 100 concerts en direct sur leur site, du 13 septembre au 1er novembre, gratuits puis en replay pendant un mois, dont de nombreux récitals chant-piano ou luth. Avec public dans la salle, pouvant aller de 56 à 112 personnes, ou sans public en cas de problèmes sanitaires, nous pourrons écouter-voir, ce mois-ci, les duos suivants : Christian Gerhaher – Gerold Huber (13 septembre) , Dame Sarah Connolly – Malcolm Martineau (16 septembre), Florian Boesh - Malcolm Martineau (17 septembre), Elisabeth Llewellyn – Simon Lepper (23 septembre), Carolyn Sampson – Matthew Wadsworth au luth (25 septembre), Gerald Finley - Julius Drake (26 septembre), Ian Bostridge – Imogen Cooper (30 septembre), et une magnifique surprise le 14 octobre : Sabine Devieilhe avec Alexandre Tharaud. Détails sur le site du Wigmore Hall.  

►Dimanche 13 septembre, 20h30 CET, MassimoPalermoTV : Mozart, Krönungsmesse – Schoenberg, A Survivor from Warsaw – Palerme, Teatro Massimo, direct 2020

►Mardi 15 septembre, de 8h30 à 22h30 CET, France-Musique : Journée Sabine DevieilheConcert en soirée – Paris, Maison de la Radio, directs 2020

►Jeudi 17 septembre, 20h CET, France-Musique : Schumann, R.Strauss, Lieder - Miah Persson – Paris, Auditorium de la Maison de la Radio, direct 2020

►Samedi 19 septembre, 19h30 CET, Ö1-radio : Ruggero Leoncavallo, Zazà – Vienne, Theater an der Wien, 2020

Jeudi 24 septembre, 18h30 CET, MassimoPalermoTV : Wolfgang Amadeus Mozart, Don Giovanni – Palerme, Teatro Massimo, version semi-scénique, direct 2020

► Jeudi 24 septembre, 18h40 CET, OperaHelsinki-streaming : Giuseppe Verdi, Il Trovatore – Helsinki,, Opéra National de Finlande, direct 2020

►Vendredi 25 septembre, 20h CET, OperaStreamingEmiliaRomagna : Giuseppe Verdi, Ernani – Parme, Palazzo Ducale di Parma, direct 2020

« Car s’il est un sentiment qui domine à l’audition d’Ernani, c’est bien celui de l’exaltation », écrit Sylvain Fort dans Verdi L’insoumis ; extase indicible que tissent affectivités, lyrisme comme héroïsme coruscant des personnages et de la musique. Comment comprendre quErnani, qui, à sa création, moissonna tant de lauriers dans le monde entier, soit aujourd’hui négligé par les théâtres et par tant d’ouvrages sur Verdi ! A Parme le cast vocal est des plus flambants : nacre et onctuosité du chant d’Eleonora Buratto dans sa première Elvira, le tonique et subtil Piero Pretti dans son premier Ernani, pour l’inflexible Silva l’airain très malléable de Roberto Tagliavini, le Don Carlo ample, aristocratique d’Amartuvshin Enkhbat, et aussi Carlotta Vichi, Paolo Antognetti, Federico Benetti. Avec la Filarmonica Arturo Toscanini et le Coro del Teatro Regio Parma, tous sont dirigés par Michele Mariotti, à ses débuts dans les éclats rythmiques, les fastes mélodiques comme les embrasements émotionnels de cette merveille verdienne. NB : Vladimir Stoyanov remplace Amartuvshin Enkhbat, qui ne peut se rendre à Parme.

►Vendredi 25 septembre, 19h CET, samedi 26 septembre, 18h30 CET, dimanche 27 septembre, 20h CET, OpéraZurich-streaming : Emmerich Kàlmàn, Die Czàrdàsfürstin – Modeste Moussorgski, Boris Godounov – Gaetano Donizetti, Maria Stuarda – Zurich, Opernhaus, directs 2020

D’abord, Die Czàrdàsfürstin, opérette d’Emmerich Kàlmàn, qui s’est raréfiée sur les scènes, et pourtant un must du genre, que le metteur en scène Jan Philipp Gloger remet à la mode dans un style bande-dessinée, multicolore, réjouissant, avec Annette Dasch en chanteuse de music-hall Sylva Varescu, Pavol Breslik en Edwin, riche propriétaire de yacht amoureux d’elle, et Lorenzo Viotti à la baguette. Puis, le fascinant Boris Godounov de Moussorgski, voulu avec l’acte polonais par le chef Kirill Karabits et Barrie Kosky, qui s’applique à montrer dans sa mise en scène comment nous écrivons l’histoire, comment nous nous en souvenons et comment nous l’instrumentalisons. Le remarquable Michael Volle y interprète son 1er Boris. Enfin, la reprise du Maria Stuarda donizettien de 2018, avec l’affrontement hallucinant de deux reines magnétiques, Diana Damrau (Maria Stuarda) et Salome Jicia (Elisabetta I), dans la mise en scène dépouillée, élégante, de David Alden et sous la direction musicale éloquente, vertueuse, d’Enrique Mazzola. Voilà un programme enthousiasmant,  à voir en direct et en un week-end sur le site de l’Opéra de Zurich. Tous les détails ici.

►Dimanche 27 septembre, 00h10 CET, France3.tv, France.tv : Charles Gounod, Philémon et Baucis - Opéra de Tours, 2018


Toujours en ligne

Pour les retransmissions en replay, voir les ondes lyriques d’août 2020 et notre rubrique « Brèves ».


 

 

  

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager