Forum Opéra

A la Scala, les musiciens votent Meyer

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
26 mars 2024

Infos sur l’œuvre

Détails

En Italie, chacun se souviendra que la Présidente du Conseil des ministres, Giorgia Meloni, avait pris un décret il y a près d’un an, qui, en fixant la limite d’âge à 70 ans pour les surintendants des maisons d’opéra (noms qu’on donne aux directeurs des théâtres lyriques en Italie) en écartait de ce fait les patrons étrangers et, singulièrement, français. Cela concernait en effet tout particulièrement Stéphane Lissner, au San Carlo de Naples, dès l’adoption du décret et Dominique Meyer à la Scala de Milan à compter de 2025.

Las ! Depuis, la justice italienne a ordonné la réintégration de Stéphane Lissner, qui avait attaqué la décision, créant un imbroglio digne de Goldoni, qui n’était pourtant pas napolitain. Carlos Fuortes, ancien patron de l’Opéra de Rome et de la RAI, qui avait été nommé pour remplacer S. Lissner va finalement quitter Naples pour le Mai musical florentin.

A Milan, c’est l’orchestre de la Scala qui prend les devants et demande, dans une lettre approuvée à plus de 95 % par les artistes, que leur surintendant soit prolongé jusqu’en 2027, année durant laquelle le mandat du directeur musical Riccardo Chailly est lui aussi supposé s’achever. Dans leur lettre, les musiciens font valoir que les deux prochaines saisons sont déjà programmées et que la prolongation de leur directeur aurait du sens pour terminer « un parcours artistique de valeur » après la crise liée à la pandémie et tandis que la Scala a renoué en 2023 avec de bons chiffres de fréquentation et de recettes.

Le conseil d’administration de la Scala s’apprêtait pourtant à confirmer le 8 avril prochain le choix de Fortunato Ortombina, actuel surintendant de la Fenice de Venise et qui aurait les faveurs du gouvernement Meloni, pour succéder à D. Meyer en 2025. Interrogé, le maire centre-gauche de Milan Giuseppe Sala, qui avait proposé la nomination d’Ortombina conjointement avec le controversé ministre de la Culture Gennaro Sangiuliano, n’a pas voulu commenter la lettre des musiciens, renvoyant au prochain conseil d’administration.

De nouveaux rebondissements en perspective dans cette série au parfum hautement politique.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>
MASQUER

Infos sur l’œuvre

Détails

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Enfin de quoi se réjouir des JO !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

[themoneytizer id="121707-28"]